Revue de presse du 15/4/2015: Les sujets politiques en exergue

Les quotidiens parvenus mercredi à l’APS font la part belle aux sujets politiques sujets politiques, reléguant au second plan la  »tournée économique » du président de la République dans le Sine-Saloum.

Si l’on en croit le quotidien Walfadjri, par exemple, le Parti socialiste (PS) dirigé par Ousmane Tanor Dieng, prépare son « divorce » avec l’Alliance pour la République, le parti présidentiel.

« 2017 arrive à grands pas. Et le PS qui veut garder toutes ses chances à la prochaine présidentielle veut s’affirmer et sortir du carcan de l’APR », croit savoir ce journal.

« La sortie au vitriol » de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (JDS), « une organisation de jeunes du PS est une parfaite illustration de la volonté des socialistes de rompre avec l’APR », dont ils paraissaient jusque-là être des alliés fidèles, écrit Walfadjri.

« La guerre entre l’APR et le PS continue », souligne de son côté le quotidien La Tribune, pointant la sortie de (JDS) contre le président de la République, qui « n’a pas l’heur de plaire aux femmes de l’Alliance pour la République ».

Celles-ci « ont déclaré la +guerre+ à travers un communiqué, au Parti socialiste, en accusant ses responsables », ajoute quotidien La Tribune, selon lequel les femmes de l’APR « poussent les socialistes à la porte ».

Comme si cela ne suffisait pas, le quotidien L’As rapporte que l’Etat « dépouille Khalifa Sall », le maire de Dakar, par ailleurs un responsable en vue du PS, au profit des maires de Guédiawaye et Pikine, Aliou Sall et Abdoulaye Thimbo, frère et cousin du président de la République, Macky Sall.

« Au centre d’une vaste polémique entre le pouvoir central et les collectivités locales il y a quelques mois, le Fonds de dotation viennent d’être alloués aux ayants droit », annonce le journal, évoquant un arrêté ministériel qui « suscite de sérieuses interrogations ».

« Car, au moment où la ville de Guédiawaye et celle de Pikine perçoivent chacune 180 millions de francs CFA, la ville de Dakar se contente, elle, de 160 millions FCFA », fait savoir le quotidien L’As.

D’autres quotidiens ramènent le débat politique à la question de la réduction de 7 à 5 ans du mandat présidentiel, à l’image de Sud Quotidien. « Macky cherche formule » pour respecter sa promesse de réduire de 7 à 5 ans son mandat, titre ce journal.

« Référendum, voie parlementaire, démission du président de la République et/ou saisine du Conseil constitutionnel pour passer du septennat au quinquennat ! », s’exclame le journal.

« En tout cas, rapporte-t-il, force est d’admettre que l’engagement de Macky Sall de réduire son mandat présidentiel, réitéré avec fermeté lors de sa tournée économique dans le Sine-Saloum et contre l’avis de certains de ses proches collaborateurs, est en train de soulever une nouvelle polémique dans le champ politique et au sein de la société civile ».

« Ballotté entre argumentaires juridico-juridiques, dispositions constitutionnelles et arguties politiques, le maître du jeu semble en vérité dans les liens d’un engagement irrépressible qui le contraint à trouver rapidement une porte de sortie viable, à défaut de pouvoir faire du +wax waxeet+ », c’est-à-dire se dédire, ajoute Sud Quotidien.

Plusieurs autres journaux prononcent le divorce entre l’ancien président Abdoulaye Wade et le marabout Cheikh Béthio Thioune, à l’image du quotidien Enquête affichant « Béthio tourne le dos à Wade ».

« Je n’ai plus aucune relation avec l’ancien chef de l’Etat », déclare le guide des thiantacounes dans des propos relayés par ce journal. « Wade et moi, c’est fini », dit-il à la Une de L’Observateur. La Tribune revient sur le même sujet en citant l’intéressé : « Wade n’est plus mon ami ».

Le quotidien national Le Soleil reste pour sa part sur la « tournée économique » du président de la République, entamée dimanche dans la zone du Sine-Saloum, correspondant aux régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine, où doit se tenir ce mercredi un Conseil des ministres décentralisé.

Selon le journal, plus de 94 milliards de francs CFA ont été promis à Kaffrine à l’issue d’un conseil interministériel décentralisé présidé la veille par le Premier ministre Mahammad Boun Abdallah Dionne dans la capitale du Ndoucoumane.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire