Revue de presse du 13/4/2015: la « tournée économique » du président Sall au menu

Revue de presse du 13/4/2015: la « tournée économique » du président Sall au menu

Les quotidiens de ce lundi ont traité en priorité la « tournée économique » (12-15) du président Macky Sall dans les régions de Fatick, Kaffrine et Kaolack (centre).

Dimanche, à Nioro (région de Kaolack), le chef de l’Etat a encore commenté sa promesse faite aux électeurs en 2012 d’exercer un mandat de cinq ans au lieu des sept ans prévus par la Constitution.

« Jeux troubles autour du mandat de Macky », titre L’Observateur sur sa une, en expliquant que le débat est « toujours » articulé autour des « voies » à emprunter pour réduire à cinq ans ou maintenir à sept ans le mandat du président Sall.

Dans ce journal, Moussa Sarr, le porte-parole de la LD, un parti membre de la majorité présidentielle, se prononce pour l’organisation d’un référendum sur la durée du mandat en cours. « Je pense que la démocratie n’a pas de prix », soutient-il, en ajoutant que « le poids économique du référendum ne doit pas être un obstacle à son organisation ».

« Un référendum, quel référendum ? Celui pour demander d’arrêter à cinq ans le mandat en cours de sept ans du président Macky Sall ou celui pour changer la durée du mandat présidentiel dans la Constitution ? » se demande Sud Quotidien.

« Arrêtez », a lancé le président Sall aux responsables de son parti, qui font des commentaires sur la durée de son mandat, rapportent Le Témoin et d’autres journaux.

Cet appel fait écrire au Populaire, à L’As et au Témoin qu’il s’agit de « la fin de la récréation », ou « la fin de la cacophonie », selon l’expression du journal Le Quotidien.

Sud Quotidien voit du « clair-obscur » dans les propos tenus par Macky Sall à Nioro, à la lumière de deux phrases vraisemblablement contradictoires : « La réduction du mandat ne dépend plus du président de la République (Le Populaire)/Je ne reviendrai pas sur ma parole (Le Quotidien). »

Le Soleil s’appesantit sur l’aspect économique de la visite du président de la République dans le centre du pays. « Macky Sall lance les travaux de réhabilitation de deux routes », titre ce journal, en annonçant ensuite que « Kaffrine évalue ses besoins à 344 milliards de francs CFA ».

« Pour se moderniser, la région de Kaffrine a besoin d’un important programme de construction d’infrastructures routières et d’équipements estimé à 344.431.664.403 francs CFA », rapporte Le Soleil, en prélude au conseil des ministres que va présider le chef de l’Etat dans la capitale de cette région, mercredi.

L’Observateur estime que Kaffrine, l’une des régions que visite le chef de l’Etat depuis dimanche, « manque quasiment de tout ».

« De toutes les capitales régionales, Kaffrine est la seule qui n’a pas de centre de santé », signale ce journal. Il énumère « une kyrielle de doléances » à soumettre au président Sall par les populations de cette région.

D’autres sujets font la une des quotidiens Enquête et Walfadjri. Le premier parle de « la reprise des hostilités » en Casamance (sud), annonçant que « les hommes de César Atoute Badiate ont attaqué dimanche une position militaire, à Emaï », dans la région de Ziguinchor. Un soldat a été blessé.

Walfadjri revient, avec un large dossier, sur la « radiation » de 6.265 policiers de la Fonction publique, le 13 avril 1987. Selon le journal, une « rébellion » menée par des policiers à Dakar, Kaolack et Thiès était à l’origine de cette décision des autorités sénégalaises de l’époque.

Le journal consacre un reportage aux « terribles confidences de policiers radiés » et s’entretient avec le commissaire de police Boubacar Sadio, qui trouve « anticonstitutionnelle » la « radiation » des flics.

Les policiers avaient été licenciés à la suite de manifestations durant lesquelles ils protestaient contre les lourdes peines de prison infligées à deux de leurs collègues jugés responsables de la mort d’un détenu.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire