Annonces
» » » » » » Retro 2017 – Médina Gounass, Betenty,...

Retro 2017 – Médina Gounass, Betenty, Aïcha Diallo…: Ces drames qui ont meurtri le Sénégal

L’année 2017 fut une année particulièrement sombre et charnière pour le Sénégal. Des drames qui ont emporté plusieurs vies humaines et  marqué à jamais l’opinion.

D’abord, l’incendie de Médina Gounass qui s’est produit le mercredi 12 avril lors lors du « Daaka », ensuite le chavirement d’une pirogue sur l’île de Betenty, le 24 avril 2017, puis l’incendie aux Parcelles Assainies qui avait causé la mort de cinq (5) membres d’une même famille, le 10 mai 2017.  Les échauffourées du Stade Demba Diop ne seront pas omises car elles s’étaient soldées par un bilan macabre avec huit (8) morts et des centaines de blessés, le 15 juillet 2017. 

D’autres faits ont aussi marqué les esprits, comme le bébé de neuf (9) mois qui a été sauvagement violé à Thiès et la mort de Aicha Diallo à l’hôpital de Pikine avaient fini de provoquer l’émoi de toute une société.

L’incendie du « Daaka  » de Médina Gounass

Le mercredi 12 avril 2017, un violent incendie s’était déclenché à Médina Gounass lors du « Daaka », (retraite spirituelle), accueillant des milliers de fidèles. D’ailleurs, cet incendie a été le plus meurtrier de l’année, plus d’une trentaine de personnes ont été emportées par les flammes et une centaine de blessés, sans compter les dégâts matériels qui ont été énormes.

Même le Khalife de Médina Gounass n’a été épargné, il a été évacué de sa tente pour éviter d’être emporté par les flammes et sa sœur cadette avait succombé de ses brûlures. Cet incendie avait suscité la consternation et la réaction de plusieurs hommes religieux, d’hommes politiques et de la société civile. Un deuil national de trois (3) jours a été décrété par le président de la République.

Le chavirement d’une pirogue sur l’île de Bettenty, 21 morts

Au même mois d’avril de l’année 2017, le chavirement d’une pirogue sur l’île de Bettenty, un village insulaire situé dans la commune de Toubacouta, département de Foundiougne avait fait 21 morts dont toutes des femmes. La pirogue qui contenait plus de 70 personnes dont la plupart était des femmes a sombré le lundi 24 avril aux environs de 19 heures.

Ces femmes étaient parties cueillir des huîtres comme à l’accoutumée mais cette fois, la pirogue trop surchargée ne pouvait résister au vent violent. Cet incident avait fait 21 mort et 51 rescapés dont deux (2) femmes en état de grossesse. Le non respect des normes sécuritaires a été déploré dans cet accident considéré comme un « mini joola de Bettenty » et avait fait couler beaucoup d’encre.

Le président de République Macky Sall avait inclus les 58 orphelins des femmes décédées dans cet accident, dans le programme dédié aux pupilles de la nation. Une cellule psychologique a été mise en place par le ministre de la Santé et de l’action sociale pour accompagner les rescapés et les familles des victimes.

L’incendie des Parcelles Assainies, une famille décimée

Dans la matinée du 10 mai 2017, un violent accident s’était déclaré dans une maison des parcelles assainies unité 17 à coté du marché au environs de 7 heures. Un incendie qui a emporté cinq (5) membres d’une même famille morts par asphyxie dont le plus âgé avait 17 ans. La famille Diaz a perdu ses cinq enfants dont quatre filles et un garçon au moment où leur père était en prison pour trafic de drogue. La mère des victimes était en voyage au moment des faits.

Le drame de Demba Diop, une tragédie historique dans le domaine du Sport au sénégal

L’année 2017 a été marquant dans le monde du Sport avec le drame survenu au Stade Demba Diop le 15 juillet dernier. La finale de la coupe de la ligue qui opposait Uso au stade de Mbour s’est terminée dans la tragédie la plus totale. Le match de ces deux (2) équipes s’était soldé en une violence, à la deuxième mi temps de la prolongation alors que le Stade de Mbour menait par 2 buts à 1 devant Ouakam.

Des échauffourées entre les supporters de Uso et Stade Mbour ont créé une panique générale provoquant l’affaissement du mur « découverte virage »,  situé du côté de Bourguiba  sur certains supporters. Pour couronner le tout, les forces de l’ordre qui étaient en nombre réduits ont été obligés de lancer des gaz lacrymogènes pour disperser la foule immense.

Au total, huit (8) personnes ont perdu la vie dont tous des supporters de Stade de Mbour et 88 ont eu des blessures graves. Cet incident avait pour conséquence la fermeture du stade, le renvoi du combat Lac2/ Modou Lô et la suspension de l’Union sportive de Ouakam à 5 ans.

La fermeture du stade a même eu des répercussions sur la saison de lutte de 2017 car beaucoup de combats de lutte déjà ficelés n’ont pu se tenir à date échue.

 

 

L’Affaire Aicha Diallo à l’hôpital de Pikine

Le décès de la petite Aicha Diallo âgé de 12 ans à l’hôpital de Pikine a marqué les faits divers de l’année 2017. En effet, la jeune fille qui a été admise à l’hôpital de Pikine à la suite d’un accident qui avait provoqué une hémorragie externe a perdu la vie après trois (3) jours d’hospitalisation. L’accident s’est produit dans la maison familiale car si l’on en croit les  propos de ses parents, la fille serait tombée d’un étage et un bâton aurait pénétré son anus.

Une situation qui avait défrayé la chronique car il a été avancé que la jeune fille a été abandonnée à l’hôpital à cause de 200.000Fcfa que devaient payer ses parents pour l’opération. Une déclaration qui a été réfutée par le personnel de l’hôpital qui estime l’enfant a été bien pris en charge dès son arrivée.

La famille de la petite Aicha, a déclaré que leur fille est morte à cause de la négligence des médecins. Le ministre Abdoulaye Diouf Sarr avait indiqué que les responsabilités seront situées et que des sanctions seront prises.

Par Fatou GUEYE & Couly CASSE

Annonces
Annonces
Annonces

3 commentaires

  • MAGE
    30/12/2017 11:23

    vous avez oublié de citer les accidents sur route de Touba lors du magal

  • Jean Gomis
    30/12/2017 12:35

    encore une victime à ziguinchor par négligence hospitalière

  • Serer Sy
    30/12/2017 16:14

    Vous avez oublié de parler sur la route de Touba il fait 52 morts

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL

Annonces

Annonces

Afficher les suivants..