Réactions vives après les propos du cardinal Ambongo sur la crise à l’est de la RDC

La récente prise de position du cardinal Ambongo concernant les tensions dans l’est de la RDC a provoqué une forte réaction de la part du gouvernement. Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, a qualifié le 3 avril les mots du cardinal d’« attentatoires », soulignant la gravité de ses propos et exprimant le souhait de clarifications futures.

Le porte-parole estime que les remarques du cardinal pourraient être interprétées comme un soutien aux individus qui prennent les armes pour essayer d’obtenir le pouvoir, à l’encontre du choix démocratique du pays. Muyaya rappelle également l’interpellation sur la recherche d’un ‘courageux’ par l’abbé Nshole, questionnant si l’Église catholique a trouvé son champion. Ceci pourrait, selon lui, être vu comme un encouragement aux armes par certains citoyens.

Il a aussi pointé le problème sous-jacent de compatriotes rejoignant l’agresseur étranger sous prétexte d’insatisfaction nationale, soulignant que la crise dépasse le cadre d’une simple rébellion. Pour Muyaya, ce sont des actes d’agression confirmés venant d’un pays voisin, un problème sérieux qui mérite attention et résolution.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire