Propos outrageants contre Sonko : Bah Diakhaté dit s’être exprimé en tant que lanceur d’alerte

Propos outrageants contre Sonko : Bah Diakhaté dit s’être exprimé en tant que lanceur d’alerte

L’activiste Bah Diakhaté et l’Imam Cheikh Tidiane Ndao ont bénéficié d’un retour de parquet et comparaîtront à nouveau devant le procureur de la République ce jeudi. Selon le journal L’Observateur, le dossier de Bah Diakhaté sera soumis à une information judiciaire. Le procureur devrait désigner un cabinet pour l’instruction dans les prochaines heures.

Le 20 mai 2024, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance hors classe de Dakar a mandaté la Division des investigations criminelles (DIC) pour enquêter et interpeller Bah Diakhaté. Ce dernier avait publié deux vidéos sur sa page Facebook accusant le Premier ministre Ousmane Sonko et d’autres personnalités, dont l’ex-Colonel Abdourahim Kébé, d’être des « homosexuels et souteneurs de la cause LGBTQ ».

Lors de son audition, Bah Diakhaté a expliqué aux enquêteurs qu’il avait formulé ces accusations contre un président de parti (Ousmane Sonko) qui avait invité un autre président de parti (Jean-Luc Mélenchon) pour une activité politique à l’UCAD, ainsi qu’un inspecteur des Impôts et Domaines (Bassirou Diomaye Faye) en relation avec un litige foncier. Il a précisé qu’il parlait en tant que lanceur d’alerte.

De son côté, l’Imam Cheikh Tidiane Ndao, bien que bénéficiant aussi d’un retour de parquet, a reconnu les faits et présenté des excuses.

6 COMMENTAIRES
  • Nianthio

    L’imam peut bénéficier d’une contrôle judiciaire contrairement à ce chien

    • TruthHurts

      😂 ce gar cherche un moyen de reculer. Malheureusement c’est orgueilleux hypocrite

  • Fadilou

    Gisse nga nitte bo demme baye wakh dangaye wakh lo khame mai di wakh pour wakh rek yeufou yabate la il faut procureur bi dieul ay meusur you tangue ba nitte dotoul wakh louko woroul ..président ousmane soncko bimouye wakh si ay preuve you weur lako tegone te a chaque fois gnou interpelle ko gêne na ay preuve you wore kou moune defal ni mome mai di fenn ak di sosse mome cachot rek

    • Citoyen

      Bilay wakhnga deugue, accuser qu’un gratuitement dafa méti bilahi, leur manière de s’opposer est trop vilaine. On peut attaquer qu’un politiquement mais entrer comme ça dans la vie privée des gens c’est autre chose. Aujourd’hui il est le seul à souffrir en prison alors que ses souteneurs sont libres et ne font que parler

  • Ahmad

    Il faut infliger un châtiment dissassif à tous ces lâches qui utilisent les réseaux sociaux pour dénigrer les autres.

  • Aba

    Il faut sanctionner plus durement l imam qui est un vrai nafekh ce ndao la est un adrpt de ibliss caché sous un titre d imam que la justice frappe vite comme elle le faisait avec sonko vite très vite

Publiez un commentaire