Pay-perview : Gaston apporte la réplique à Luc Nicolai
PUBLICITÉ

Pay-perview : Gaston apporte la réplique à Luc Nicolai

 » Le pay-per-view tue la lutte « . Luc Nicolaï s’en est rendu compte et l’a fait savoir jeudi. Gaston Mbengue, lui, entend continuer cette formule de la télévision à la carte. Pour lui, c’est une  » bonne chose «  et si ça ne l’était pas,  » les gens allaient l’arrêter « .

Il ne veut pas polémiquer.  » Je n’ai aucune réaction par rapport à la sortie de Luc Nicolaï. Cela ne me regarde pas « , a d’emblée dit Gaston Mbengue, joint par le quotidien Bés bi. Et pourtant, il a quand même donné son avis sur la sortie de Luc Nicolaï qui dit s’être rendu compte que » le pay-per-view tue la lutte ». Et ce, après avoir été l’un des premiers pro moteurs à aller dans ce sens. « Ce que je sais, c’est qu’il y a plein de contradictions sur le pay-per view. D’aucuns disent que c’est bon, d’autres le contraire. Le pay-per-view vient de démarrer dans le pays et tout début est difficile. Rien n’est facile dans la vie. Il faut que les gens soient patients « , a dit l’organisateur du dernier combat Bombardier-Balla Gaye 2 qui s’est soldé par une victoire du lutteur de Mbour.

Gaston Mbengue n’est pas en tous cas prêt à lâcher prise. «  De toutes les façons le pay-per-view est une bonne chose, car ça existe dans tous les pays du monde. Et si ce n’était pas une bonne chose, les gens allaient l’arrêter. Donc, on ne peut que garder espoir. Et puisque tout le monde est d’accord que ça allège certaines difficultés, moi personnellement je le continue « , a-t-il dit.

#GastonMbengue #LucNicolai #PayPerView

22
PUBLICITÉ

2 commentaire

  1. Phoenix

    pendant ce temps qu’on doit patienter nous on paie nos 5000frs pour un combat de lutte mais que nenni . une image figée pendant tout le temps du combat après on nous balance rapprocher de votre opérateur. bouniou ndieudeu toul mou doye , niou khar deglou youkhou yii ak VAR. punto

  2. Fair play

    La lutte n’a plus l’engouement d’avant au niveau des populations à cause de ce système. Luc a raison. Gaston est un affairiste qui défend ses intérêts et non les populations