PUBLICITÉ

Noo Lank/Wade, Mbebeuss, Ter et Dialogue national : Fatras de tension

Ça chauffe au Sénégal. Le front social et celui politique est en ébullition. Noo Lank se tape un gros soutien. Et les impactés du Ter, « Mbeubeuss da fa doy » haussent le ton. Et le Dialogue national semble souffrir de grippe préséancielle.

Quid des relations Wade-Macky ?

Ce mercredi, le soutien de l’ancien Président du Sénégal à Noo Lank a cristalisé les attentions. Pourtant, quoi de plus normal, sous nos tropiques, que le politique soutienne le combat de la société civile ! Mais le contexte de cette entente directe Wade-Noo Lank, au lendemain de retrouvailles médiatisées entre Wade-Macky, fait gloser.

D’aucuns avaient même lu des accords secrets entre les deux hommes, pour amnistier Karim Wade Wade. Aussi le oui du Pape du Sopi au Noo Lank citoyen, serait comme une stratégique pression  pour booster la matérialisations des « pourparlers ». Ce ne serait pas une moindre trouvaille de la bête politique qu’est Wade.

Le total soutien de Wade à Noo Lank

Toujours est-il que Wade a compris Noo Lank et lui a exprimé son soutien total contre la hausse du prix de l’électricité et pour la libération de Guy Marius Sagna et Cie. D’ailleurs, les instances du Pds se réuniront pour voir comment participer à la lutte des « Lankistes » qui comptent renouer avec les randonnées pédestres demain vendredi.

Les impactés du Ter toujours à terre

Les impactés du Ter battront le macadam, le 17 janvier prochain, dénonçant les promesses non tenues du Président de la République, qui leur avait promis relogement, primes de vulnérabilité et diligences pour les familles en location ou omises dans le recensement.

« Mbeubeuss da fa doy » sort des ordures contre l’or dur

L’échec des négociations du collectif « Mbeubeuss da fa doy » avec le ministre de l’Environnement a tué la confiance de ces impactés par le voisinage nauséeux avec la célèbre décharge qui charge les autorités, pour acter la fermeture de Mbeubeuss non abordée dans les pourparlers.

Rififi protocolaire entre le Dialogue politique et le dialogue national 

La machine du Dialogue national se grippe et son enfant prématuré, le Dialogue politique,  s’enrhume. Un problème de préséance ou d’autonomie serait à l’origine de ces bruits de bouches entre Famara Ibrahima Sagna et Général Niang, dont la troupe refuse qu’on torpille ses travaux et autres décisions.

Même si le Big Boss du dialogue national, Famara Ibrahima Sagna, dit n’avoir jamais évoqué avec le Président Sall la réduction à zéro de la commission politique actuelle par son intégration dans le décret du Président de la République portant organisation du Comité de pilotage, encore moins de son indépendance ou de son autonomie par rapport au Comité de pilotage.

Qui vivra verra !

Dialogue Mbeubeuss
Annonces

(2) commentaires

Esprit

Je ne me demande toujours s’il existe vraiment des chefs de rédaction dans organes de presse. Wa de, ancien président du Sénégal, mérite vraiment un peu de respect à son égard. C’est pas du tout respectueux de le traiter de « bête » politique et puis pourquoi qualifier la visite des « lankistes » de « Ziara ». Votre vocabulaire est à revoir🤦🏽‍♂️

Trop Bonenfant

Un défilé du 4 avril gentil et mignon ne dérange pas Macky. Tant que les tv étrangères ne vienent pas c’est que la manif est molle.

Publier un commentaire