Ligue 1 : L’AS Douanes perd son trio majeur de la saison dernière

L’AS Douanes, championne du Sénégal en titre, vient de perdre trois internationaux qui ont été d’un grand apport à sa bonne saison de l’année dernière, sanctionnée par un doublé (coupe de la Ligue-championnat).

Après Nestor Pamipi Mendy, parti pour Diambars, en Ligue 1 sénégalaise, l’entraîneur Karim Séga Diouf doit faire le reste de la saison et participer à la Ligue africaine des champions sans ses deux attaquants-phares, Ibrahima Sory Keita et Sylvain Badji.

Le premier, meilleur buteur du club avec huit buts avant d’être désigné « meilleur footballeur’’ local sénégalais pour 2015, a signé en faveur du WAC de Casablanca, leader du championnat marocain d’élite.

Le natif de Guinguinéo, qui n’avait joué qu’une saison en Ligue 1 sénégalaise, a paraphé un contrat de trois ans et demi.

S’agissant de Sylvain Badji, son départ pour les Arab Contractors (Egypte) a été annonce par Karim Séga Diouf lui-même.

Grâce à leur parcours avec l’AS Douanes, les trois joueurs sont devenus internationaux et ont emmagasiné beaucoup d’expérience, ce qui aurait pu être utile aux Gabelous pour la Ligue africaine des champions.

Tous trois médaillés d’or lors des Jeux africains de Brazzaville (Congo), Mendy, Keïta et Badji avaient pris part à la CAN des moins de 23 ans.

Seul Ibrahima Sory Keïta était cependant titulaire en équipe nationale, les deux autres joueurs étant les remplaçants.

Thierno Matar Thioune, moins influent sur le jeu des Gabelous, a quant à lui rejoint Mbour PC.

Karim Séga Diouf n’a cependant pas attendu les départs de ces joueurs pour se renforcer. Il a eu des renforts en attaque, son objectif étant de « conserver le titre », avec par exemple la signature de Mohamed Sène, en provenance de l’Olympique de Ngor.

Il y a surtout l’arrivée de Daouda Ndiaye Guèye (venu de l’US Ouakam). Ce joueur est actuellement le meilleur buteur de la Ligue 1 avec sept buts en huit matchs.

Avec APS

1 COMMENTAIRE
  • jane

    SORY KEITA habite à KOUNGHEUL et non à Guinguineo.

Publiez un commentaire