Les conditions de détention à Rebeuss rappellent-elles celles de l’esclavage ?

Les conditions de détention à Rebeuss rappellent-elles celles de l’esclavage ?

Un ex-détenu a voulu partager dans L’Obs les conditions de détention et de vie des prisonniers à Rebeuss. Une prison assimilable…aux dures conditions de l’esclavage ! Morceaux choisis.

«Dans la chambre 1, il y a plus de cent (100) personnes. On retrouve même des vieux de 60 ans, voire 70 ans. Vous imaginez un peu le décor ? Des vieux de cet âge qui passent la nuit par terre. (…) les détenus des chambres 3, 4, 6, 9 restent des mois sans se coucher. Ils passent la nuit assis».

«Dans la chambre, il y a les toilettes. Il nous arrive de prier au moment où un détenu fait ses besoins et vous devinerez que c’est en direct que l’on entend comment il se soulage. Ce sont des moments où on ne veut qu’une chose : vomir. La chambre a une odeur répugnante. Une odeur insupportable qui, en temps normal, aurait provoqué une nausée. Le pire, c’est lorsqu’il y a une coupure d’eau. Après avoir fait caca, les détenus laissent leurs chiottes comme ça, car ils n’ont pas d’eau à verser dans le trou».

«Aux chambres 3 et 4, on nous paquetait comme des sardines. Je vais vous expliquer comment ça se passe. On prend un détenu, on le couche sur le côté en le collant au mur. Un autre suit en sens inverse, la jambe croisée à celle de l’autre. C’est horrible ! Moi, j’ai vu des gens superposés. Et des fois, au moment du paquetage, on entendait certains crier : «Oh mon Dieu, tu me fais mal, tu me casses le bras.» Et je pense que les autorités et Ong devraient passer la nuit pour voir comment vivent les détenus. A 10 heures, tout le monde se couche. Ils doivent, à cette heure, venir pour avoir une idée de ce que je vous dis. Toute l’horreur se passe la nuit. C’est comme dans le film «Kounta Kinté».

2 COMMENTAIRES
  • fan

    c vrai fofou dou deukou wayou ils traite les prisonnier com des brain d’allumettes il è range com c pa possible et la nourriture kou ci wakh deh fofou dall lé gens ki viven laba son des inqualifiable

  • fall mansour

    les autorites du pays vous ne faites rien pour les prisonniers , les ong devrons se levees pour combattre ces genres de pratiques desclavage, car kene khamoul fimouy moudiee, respect a vous les prisonniers

Publiez un commentaire