PUBLICITÉ

LE SENEGAL TEL QUEL :  Continuons de danser, c’est décembre* !

À l’heure des décorations de façade à la veille de Noël, de la consommation à outrance, des préparatifs des shows de fin d’années en préparation, j’observe ce peuple. Et puis je le vois sous son masque, se lancer dans la préparation de son bal masqué, pour ainsi mieux éviter les questions de l’heure.

Pourquoi continuer de croire à un peuple…

Dans un contexte particulier de privation de fourniture d’eau ces derniers jours, et une hausse décidée de 10% de la facture de consommation d’électricité, ils n’en ont vraiment rien à foutre ! On est content, on chante, on danse, on prépare la fête. J’observe les Sénégalais, y compris moi-même d’ailleurs, et je ne suis pas fier de ce que je vois de l’image qu’il me renvoie.

Et plus j’observe les Sénégalais moins j’ai envie de les aider, devrait dire Guy et ses codétenus. On est un pays vraiment «lâche», le seul à littéralement tout accepter dans une parfaite insouciance… J’ai quand même en moi cette espèce de foi, cet optimiste naturel en ce pays qui est intact et le restera… Malgré tout, je crois, mais souvent je me demande encore pourquoi… ? Pourquoi continuer de croire à un peuple qui ne croit plus à rien ou à peu de choses ?

De même, comment croire en un peuple qui ne croit plus en lui-même, qui ne fait que cumuler, accepter, encaisser, giflé sur la joue droite il tend la gauche, jamais il n’envisage la défense, il ne veut pas changer sa condition de vie et est prêt à salir, insulter, critiquer ceux qui se lèvent pour sa défense et son intérêt.

Ce peuple qui pendant bientôt 60 ans est mal gouverné, désabusé par des politiques, mais qui continuent à leur faire confiance comme si nous perdions la mémoire, et n’avions jamais rien retenu de notre histoire, de notre passé.

Un peuple moutonnier prêt à aller dans un concert, combat de lutte…

Un peuple aussi ignorant et arrogant qui est plus ancré dans l’exhibitionnisme, qui passe son temps à débattre de futilité qu’à une remise en question profonde de nos croyances, pour ne pas dire une introspection comme l’avait suggéré l’ancien président après le naufrage du bateau le Joola, naufrage qui n’a jamais eu de responsable – si ce n’est Dieu – et je dois dire que même Dieu a d’autres choses plus importantes que de couler un bateau qui transportait des pauvres innocents.

Il suffit de voir les concerts des artistes, peu artistes vraiment, des chanteurs et le public qu’il draine alors que l’entrée est payante, mais ce peuple trouvera les moyens d’y assister, quitte à vendre sa dignité chez certaines filles ou à commettre des forfaits chez certains hommes. Ces mêmes personnes qui se plaignent de la cherté de la vie, du chômage endémique, des mauvaises politiques mises en œuvre qui consistent à nous priver de tout y compris nos libertés. Et pourtant elles ne répondent jamais à l’appel du peuple pour leurs propre intérêts ou répondent peu et très rarement, mais quand il s’agit d’aller dans un concert en plein air dans des conditions climatiques difficiles et dépenser 10.000 francs minimum pour regarder des concerts, ils y courent comme un troupeau vers l’abattoir…

Un peuple moutonnier, devrai-je dire, mais est-ce que ce ne serait pas une insulte pour les montons, car eux au moins ils réagissent et donnent des coups de têtes quand ils sont maltraités.

Il suffit de voir les comportements et de lire les commentaires sur les réseaux sociaux après l’arrestation de Guy et Cie pour se rendre compte que nous ne méritons pas mieux que ce que les politiques nous donnent. Aujourd’hui, si les frères ont été emprisonnés, c’est parce qu’on a été lâche. À 8, 9, on peut être arrêté, mais imaginez un seul instant, 25.000 personnes devant le palais, dans une manifestation pacifique, réclamer une meilleure prise en charge de nos préoccupations en toute responsabilité et sans aucune forme de violence…

Assurément, notre quotidien serait meilleur et Guy et Cie ne seraient pas obligés de se sacrifier pour ce peuple. Mais ce peuple préfère l’esplanade du grand théâtre, les gradins de l’arène nationale, ou le Cices, pour battre des records d’affluence et rendre un homme déjà riche, encore plus riche, et eux, déjà appauvris, encore plus pauvres! Quel pays, quel peuple décidément !

Je les entends venir me dire : «oui, il y a le manque de temps et les contraintes du quotidien». On est bien d’accord ! À l’impossible nul n’est tenu, mais dites-moi comment ce peuple fait pour se libérer, ensuite payer de sa poche pour assister à un combat de lutte de 13h à 21h ou un concert de 20h à 6h du matin ? Et parfois, même sans manger ni boire. Celui qui a la volonté trouve toujours les moyens, tandis que celui qui n’a pas de volonté cherchera toujours des excuses. C’est malheureux mais c’est la réalité !

Il suffit aussi d’écouter les débats et autres discussions de notre «élite» bien-pensante, anesthésiée, malgré eux, dans certaines chaînes de télévisions, entre mensonge et manipulation médiatique, pour maintenir ce peuple dans une léthargie mentale, dans une indifférence et une fatalité sans précédent. Et le peule joue le jeu, reprend les mêmes idées ; il ne sait même plus qui le défend et qui est son bourreau : on lui indique une direction et paaf, «Guy et Cie sont des provocateurs, ils méritent la prison…».

Sortir de nos zones de confort et affronter la réalité

Le peuple s’est complètement perdu et c’est le néant : niveau réflexion zéro, perception logique zéro, libre arbitre assumé zéro etc. Le peuple est complice, nous méritons nos gouvernants. N’oublions pas qu’un peuple n’a que les dirigeants qu’il mérite. Ici, on dit que seule la lutte libère. Et nous ne ferons pas exception à cette règle : si nous voulons être libres, nous devons sortir de nos zones de confort et affronter la réalité ; nous devons battre le macadam, inhaler du gaz et défier les caprices de la nature ; pour exiger une prise en charge, une meilleure prise en charge, de nos préoccupations. Sans une démarche pacifique et pacifiée, comment peut-on continuer de cautionner des inégalités aussi manifestes ? Les fonds politiques alloués à Macky Sall s’élèvent à huit milliards 100 millions Cfa. Une manne financière votée par l’Assemblée nationale et qui n’est assujettie à aucun contrôle d’un quelconque corps. Le président de la République peut en faire ce que bon lui semble. C’est quand même incroyable.

De plus, le budget qui vient d’être voté est à la hausse, avec toujours bien sûr, le budget de la présidence qui ne cesse de s’accroître…

Alors que la paupérisation s’est généralisée, pas moins de 1.800.000 Sénégalais sont menacés de faim, dont 348.021 en situation de crise. Après, on ose dire à l’étudiant affamé de ne pas faire la grève, aux jeunes chômeurs de ne pas partir en mer, investissez ici ! Comment investir dans un pays où la durée de vie des Pme-Pmi est estimée à deux ans ? Un pays où nous n’avons que 60 urgentistes et 80cardiologues pour 16 millions de personnes… Alors, je n’en veux plus au peuple… Je n’en veux même plus aux politiques qui nous trahissent… Parce que s’ils sont responsables, nous le sommes aussi en laissant faire. Donc au final, soit j’en veux à tout le monde, soit je n’en veux à personne en fait. Je m’en veux à moi en premier finalement…

C’est peut-être juste dans nos gènes à tous de vivoter au lieu de vivre dans la plénitude, l’abondance et la richesse de vivre dans la galère. En attendant, au lieu de nous lever pour nous battre tous comme un seul homme, dans une lutte pacifique, mais avec courage, détermination et lucidité, on persiste dans l’insouciance et l’ignorance. On préfère l’agréable à l’utile, mais pour combien de temps encore ?

Parce qu’on entend tout le monde dire depuis quelques années «dina baax». Mais bien sûr ! Ne vous en faites même pas, continuons de danser, c’est décembre, allons tous envahir les concerts et autres… Ça fait presque 60 ans que les gens disent la même chose, mais jusqu’à présent rien… Mais comme on préfère se voiler la face, allons faire du petit ou grand bal un bal masqué pour faire semblant d’être joyeux pendant un instant : c’est là paraître, ou bien ? Alors, exhibons-nous, montrons à tout le monde ce que nous avons, mais aussi et surtout, ce que nous n’avons pas : c’est à dire courage et dignité.

En vérité, ce n’est pas Guy et Cie qui sont en prison, mais nous-mêmes !
Heureux et libre est celui qui ose dire NON.
Éternel indigné

*Papa Makhtar Diallo

Bal Décembre
whatsapp 200
Annonces

(27) commentaires

Rafna1

Un vrai torchon

La Patrie Ou La Mort

moi jai honte , Guy est le seul a payer les pots casses,
si nous nous levions d’un seul Homme , tous vers le palais ,
l’armee ne va pas resister on peut faire sauter ce gouvernement

    Oussou

    Encore un illuminé, un débile mental qui parle. C’est le médecin après la mort qui balance ce genre de propos complètement loufoques. Le Sénégal est un pays de paix et de dialogue… qu’on le veuille ou non, la majorité des sénégalais ne souhaite que la paix perdure dans ce pays, car les sénégalais n’aiment pas les fouteurs de merde.. tous ceux qui veulent mettre à feu et à sang le Sénégal. Non, nous ne devons combattre tous ces activistes terroristes.

Blin

Pape Sénégalais yi TAPETTE reKK mo lèn diapp. Dou lénène. Nio gueuneu tapette ci Afrique. So lène guissé ci kaw bi niou fokni nio gueun yénène Africain yi.
Mais lann molène téré guénn ci mbédemi? Am Ablaye Wade lanou yap amdaiouy xhar ma nieuw déwallène manak samay morom niouy dogdi comprendre

Anti Désinformation

Un qui broie du noir et qui rêve d’une révolution qui le portera au pouvoir. Continues à fumer ton yamba et halluciner.

Yaffa Moussa

vous avez tout dit Monsieur Diallo. Mais tôt ou tard les gens se réveilleront . les algériens, les égyptiens, et les tunisiens étaient plus passifs que nous. le réveil a été brutal pour leurs dirigeants

    Oussou

    Sauf que nous sommes des sénégalais et fiers de l’être. Un pays sans discrimination, sans problème tribal et sans guerre religieuse. Vive le Sénégal en paix.

Bathie

En réalité, nous sommes responsables et tout le Sénégal devait s’appeler Guy au jour d’aujourd’hui. Mais comme on ne connaît que « chanter et danser » alors chantons et dansons et mourons aussi dans la misère. C’est ce qu’on a choisi et on le mérite.

    Oussou

    Bathie, puisque tu adores Guy, comment se fait-il qu’on t’a pas aperçu devant les grilles du Palais… Que c’est facile d’ouvrir sa caboche et de raconter des salades à dormir debout… devant son bol de thièpe.

      Rwanda 4 Ever

      Vous êtes vraiment un borné vous, réveiller vous et arrêtez vos chansons et danses à la con !!

Maurice

Bien dit. Les reseaux sociaux ont transformé les Senegalais en femmes vénales et en demi-homme (pinw, rougeale tougne, fétchi akk takhourane rekk). Il est temps que ce peuple se réveille et se réapproprie son destin.

    Oussou

    Maurice, pourquoi on t’a pas aperçu devant les grilles du Palais. Oser traiter tes propres parents ( père, mère, oncle, tante, frère et soeur ) de la sorte… c’est vraiment indigne de la part de quelqu’un qui ose se dire  » vrai sénégalais « 

Baye Fall

Merci Makhtar bien dit

Paco

C’est facile de parler pourquoi t’es pas parti soutenir guy aulieu de le faire sur le réseau

Ousmane Top

l galsén 1 pays d folk mém la réligion sénégaléz lalay wakh ni folk la…doy na waar tro

Oussou

Que c’est facile d’ecrire un torchon de reproches… quand on a pas assez de couilles pour soutenir Guy lors de la manifestation interdite. Non seulement vous êtes un arrogant, un prétentieux et un opportuniste… mais vous croyez aussi tout savoir, tout connaître, alors que vous n’êtes qu’un activiste encagoulé. Allez vous faire foutre et foutez la paix aux honnêtes citoyens que nous sommes. Le Sénégal mérite mieux que des connards de ton espèce.

Baba99

Pape Maktar, il y a bcp de vrai dans ce que tu dis. Mais tu oublies la religion dans tes critiques. C’est elle qui nous pousse à etre moutonniers et à vivre pour des lendemains meilleurs hypothétique et toujours différés. Elle nous maintient dans l’ignorance avec des théories bidons datant de plus de 2000 ans ( christianisme ) ou 1300 ans. ( islam) , et tous ces tarikhas qui ne fleurissent que chez nous.

    Oussou

    Pauvre Sénégal, normal que ce pays soit peuplé de gens aussi ignares et débiles que ce Baba au rhum…

Algore

Avec tout ce que je viens de lire , je comprends pourquoi Idrissa Seck est silencieux .

Test

Un vrai coup de pilon pour se réveiller !

Diop Papa Mactar

pourquoi sortir quand on est dans une zone confort
Quelle incohérence dans tes propos

    Oussou

    Ce qui est le cas de ce Papa Mathar … qui adore faire la morale aux autres.

      Sonkolait Paftef

      Con démale palais

Malick Diallo

cest domage ont nous a habituer a chanter a danser cest un peuple tres naif il sont pas consciens de leur avenire il sens fou pas male ces un peuple qui est facile a endormire cest parceque quabt il mangent cest facile dans une maisin un qui travaille pour milles personnes cest la paressedans ce pays ont naiment largent facile le jour que ils nont a manger il vont revolter la popilation nest pas encore fatiguer ya toujourl le riz aux poisson nous les consciens nous sommes dans dautres cieux sil veulent vivre il vont se demerder

Baba99

Oussou khanaa tu es payé par post ?
Soit tu es bête soit tu es nul, Ou les deux, et c’est pire. Pourquoi ces attaques personnelles ? De plus tes arguments sont trop enfantins.
Pour toi daal, tout va â merveille dans ce pays? Tu ne pourrais pas te convaincre toi même en le disant. Nous on souhaite mieux pour le pays, donc n veut que les choses changent, et donc nous aimons autant ou snon plus le pays que toi.

Le Peuple Debout

oussou niata lagne la feye pour setal derou maki ak aline?

Massamba

Ki kane leu sah.
La démonstration par l’exemple…Tu t’entend parlé…ouf…
Certainement tu étais entrain d’écrire lorsque Guy et cie faisaient leur marche.
Démo fen diniou sonal avec ta rédaction de CM1.
Free Guy!

Publier un commentaire