Gambie – Pour un discours haineux, Abdoulie Saine édifié sur son sort…

Abdoulie Saine, ancien membre de l’Assemblée nationale (NAM) de Banjul Central, a été inculpé lundi 10 septembre devant le magistrat C. W Davies du tribunal de Banjul. L’ancien législateur de l’APRC a été inculpé de deux chefs d’incitation à la violence et d’intention séditieuse pour avoir prétendument fait un «discours haineux» contre une tribu en particulier, rapporte Fatu Network.

Abdoulie Saine, également connu sous le nom de «Lie Saine», a plaidé non coupable des accusations portées contre lui. Le magistrat Davies, avant d’ajourner l’affaire, ordonne à l’accusé et à sa famille de se retenir de tout commentaire préjudiciable. Par la suite, la question a été reportée au vendredi 21 septembre 2018.

Un nouveau groupe de la société civile appelé, la Fondation pour la paix, la justice et le développement national appelle le gouvernement à accélérer le traitement de l’affaire. La secrétaire du groupe, Aisha Jallow, a estimé que les discours de haine devaient être condamnés par tous les Gambiens significatifs.

Pendant ce temps, le parti APRC a pris ses distances vis-à-vis du discours de haine présumé, mais s’est ensuite tourné vers leurs dirigeants pour montrer leur solidarité envers le coupable. Toute la direction était presque présente au tribunal.

À lire aussi
Hémicycle: Les raisons qui ont poussé les députés de Bby à bouder le discours de Ousmane Sonko (vidéo)
Discours Gambie

Publier un commentaire