PUBLICITÉ
saisie drogue port dakar - Drogue au PAD - L.P pour les ressortissants étrangers: Me Thiam confirme...

Drogue au PAD – L.P pour les ressortissants étrangers: Me Thiam confirme…

Liberté provisoire (L.P) pour les ressortissants étrangers, arrêtés par la justice sénégalaise dans l’affaire de la drogue saisie au port autonome de Dakar. Une information que confirme leur avocat, approché par Senego.  

En effet, lors d’un entretien avec Senego, Me Ousmane Thiam, l’avocat de Lukas Schmitzberger et Carolin Verena Stanzi, (le couple allemand arrêté), Mattera Borgia Pasquale, le capitaine italien du navire et son compatriote Paolo Almalfitano, a affirmé que ses clients ont tous obtenu une liberté provisoire. Ce, après que leur première demande soit rejetée.

Première demande rejetée…

 » Mais avant, il y avait deux (2) sénégalais qui avaient été libérés depuis l’inculpation. Un agent de Grimaldi et uu autre agent de Dakar Terminal, là où on stock les marchandises qui viennent des navires. Eux, depuis l’inculpation ils avaient bénéficié de la liberté provisoire, assortie du contrôle judiciaire. Maintenant, comme l’interrogatoire au fond a été fait, des confrontations certainement, nous, on a déposé, une première fois une demande de liberté provisoire qui a été rejetée. Ça doit remonter à plus de deux (2) mois, ou un (1) mois et demi… « , a fait savoir l’avocat de la défense.

Le procureur ne s’y est pas opposé…

Il poursuit :  » Entre temps, il y a d’autres personnes qui avaient été recherchées, et ont été arrêtées. Donc, dans ces cas, il y a toujours du nouveau dans ces dossiers. Les personnes qui ont été entendues ont donné d’autres informations. Peut être, nous aussi, dans le cadre de notre défense, on a senti qu’il y a d’autres informations qui pourraient rendre notre défense beaucoup plus crédible, donc qui confortent la déclaration de nos clients. Raison pour laquelle on a introduit une autre demande. Et même le procureur ne s’est pas opposé à la demande de liberté provisoire. Raison pour laquelle le Doyen des juges a estimé que leur détention n’est plus nécessaire. Parce qu’il a, certainement eu toutes les informations dont il avait besoin, les concernant. Mais, ils sont là et restent à la disposition de la justice.  »

Ils resteront à la disposition de la justice sénégalaise…

Ainsi, depuis le début de l’enquête, leurs passeports avaient été confisqués par la justice sénégalaise. Ces derniers devront ainsi rester à la disposition de la Justice. Toutefois, poursuit Me Ousmane Tiam,  » dans le cadre de notre procédure, nous ne pouvons pas les laisser partir parce qu’on sait ce qu’est la liberté provisoire. Le juge peut vous demander de venir à tout moment. On ne peut prendre le risque de les laisser partir… « .

Pression (?) du gouvernement allemand et italien…  » Du n’importe quoi… « 

Et selon certaines informations véhiculées par la presse, l’Etat du Sénégal aurait reçu des pressions de la part des autorités allemandes pour la libération de leur compatriote. Une information que dément la robe noire. Car, pour lui, si c’était vrai, leur première demande de liberté provisoire aurait prospéré.

 » Et les sénégalais libérés? « 

 » En réalité, ce sont les gens qui disent n’importe quoi. Parce que le dossier, tel qu’il se présentait depuis le début, l’ambassade d’Allemagne et d’Italie ont fait tout ce qu’ils pouvaient. Je pense que s’ils avaient exercé des pressions, ils (les ressortissants étranger: Ndlr) n’allaient même pas faire cinq (5) jours en prison. Ils ont été arrêtés, je crois depuis le mois de juin. Ce sont des rumeurs. Parce qu’à chaque fois qu’il y a des blancs qui sont libérés on trouve des prétextes. Et les sénégalais qui ont été libérés, diront-ils qu’il y a eu une pression de la part de leur famille? « , s’interroge Me Thiam.

 » Il faut que les gens respectent aussi la présomption d’innocence, respecter aussi la justice sénégalaise. Le juge peut estimer est libre de choisir. Que ce soit un sénégalais ou un étranger, la liberté provisoire peut être demandée à toute étape de la procédure. Et il n’est pas dit que, quand vous êtes étranger, vous ne pouvez pas bénéficier d’un liberté provisoire. Il y a des conditions qui sont posées. Et quand vous remplissez ces conditions, le juge peut vous accorder une liberté provisoire. Le reste n’est que pure spéculation… « , conclut-il au micro de Senego.

Drogue Port Autonome De Dakar Liberté Provisoire
Annonces

(7) commentaires

Goor Fitt

Du n importe quoi dans le système
On refuge a des sénégalais de souche cette liberté (khalifa et Adama Gaye ) et on accord cette liberté a des étrangers

Ibou Diop

Les vendeurs de drogue libres; les imams et oustaz en prison. Vive le P,S,E.

Omar Seck Médoune Fatou Ndiaye.

Dawal mbéngué diyaba.

Mamadou Seck

Demain on va nous servir qu’ils ont fuit certainement par voie terrestre comme dans les fables de la fontaine

Leuz

Du n’importe quoi mieux vaut badola yii bayi ndiaye drogue bingni lène di indil

Pape Diene

Cheeey Sénégal justice à deux vitesses brrrrrrr..

Gainde

Euskey cey senegal

Publier un commentaire