BRVM-10 183,64 -0,43 BRVM-C 193,62 -0,22 Dernière mise à jour : Mardi, 18 septembre, 2018 - 22:45

BOA SN

4,08

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° partly-cloudy-day
Annonces

Contribution: « L’Ucad  a toujours été au premier rang… » par Mamadou Faye*

Accusés de corrompus, étudiants de Dakar, par Mamadou Faye, Ucad

Depuis quelques mois l’éducation sénégalaise plus précisément l’enseignement supérieur est dans une situation de crise. Cette situation a eu des conséquences dramatiques avec la mort de l’étudiant Sérigne Mouhamadou Fallou SENE le 15 Mai 2018 à l’UGB. Face à cet évènement certains se désolent, d’autres crient au scandale mais les vrais leaders prennent leur responsabilité.

Oui la responsabilité c’est ce qui détermine l’engagement. Car notre niveau d’engagement est toujours en proportion à la lecture que l’on se fait de cette responsabilité. C’est vrai que la disparition de l’étudiant s’est passée à l’université Gaston Berger de Saint Louis. Mais le disparu était un étudiant.

Donc l’engagement de tout chacun devient une obligation. Oui une obligation. Il fallait prendre sa responsabilité devant une situation d’une lourdeur sans commune mesure. Car la responsabilité est l’élément le plus intéressant et tient au fait que nous la portons ou que nous soyons. Cela signifie qu’elle nous appartient, que nous devons y faire face, ici et maintenant. L’université Cheikh Anta DIOP a toujours été au premier rang dans chaque crise de l’enseignement supérieur.

Et cette fois, elle ne pouvait pas déroger à la règle. Dès l’annonce de la nouvelle, des hommes comme Mamadou Faye, étudiant à la Faculté des Lettres, Sciences Humaines, et par ailleurs, coordonnateur de la liste ELITE Président de l’UREK (Union Régionale des Etudiant de Kaolack).FAYE, un homme intègre, pétri de valeurs, toujours au service de ses pairs.

Il a joué un rôle incommensurable afin que la lutte aboutisse. En commençant par les descentes sur l’avenue Cheikh Anta Diop, en passant par la marche organisée à Kaolack car il fallait aussi porter le combat à la base. En plus, c’est lui qui a proposé la diminution des tickets car étant conscient que l’étudiant Serigne Mouhamadou Fallou SENE, comme une grande partie des étudiants avait des problèmes pour se payer les tickets. De plus, c’est Mamadou FAYE qui a écrit le mémorandum.

C’est lui aussi qui a dirigé la délégation qui était au palais, a lu le mémorandum devant le Président de la République avant de le lui remettre main à main. Cette rencontre a abouti au dépôt du mémorandum qui contenait presque tous les problèmes de l’enseignement supérieur. Après une étude du dossier, le Président de la Réplique a pris les mesures suivantes :

1- Justice :
Le Président de la Réplique affirme que la justice fera entièrement son travail et que force restera à la loi.

Sur les mesures d’ordre social :

2. Santé
2.1. Construction ou réhabilitation de centres de santé modernes et équipés avec une dotation suffisante de médicaments ;

2.2. Dotation de cinq ambulances neuves ainsi réparties :
– Deux pour Bambey
– Une pour St Louis
– Une Ziguinchor
– Une pour Thies.
– 1.3. Renforcement du personnel médical : avec le recrutement de Médecins et de personnels soignant ;

1.4. Amélioration de la prise charge médicale des étudiants

2. Sport/ Transport
2.1. Construction et réhabilitation d’infrastructures sportives :
Terrains omnisports
2.2. Dotation de 30 bus pour le transport des étudiants : Dakar 6, Bambeye 3, Ziguinchor 2, Saint Louis 3, Thies 2 et Polytechnique 1
ESP, EBAD, INSEPT, CESTI, ENSEPT, FASTEF, CFJ, ENA, ENEA 1

Partout.
1. Hébergement:

2. Augmenter les capacités d’hébergement avec:
COUD : 3000 lits
– 1000 à Ziguinchor
– 1000 à Thies
– 2000 à Amadou M. Mbow
– 1000 USSEIN site de Kaolack ainsi qu’à Fatick
– 700 à USSEIN de Kaffrine soit au total des capacités
d’hébergement supplémentaires de 10700 lits et la finalisation
de 2000 encours à l’UGB

3.2. Aménagement voirie intérieure pour les universités
3.3 Electrification des campus dans le cadre du programme des
50.000 lampadaires solaires et du fonds de référence ;
notamment à Bambey et à Ziguinchor.

4. Construction ou reprise des travaux de restaurants.

5. Bourses
5.1 prévoir des GAB supplémentaires installés dans chaque campus en nombre suffisant
Fixant les délais de payement des bourses au plus tard le 5 de
chaque mois ;

5.2. Porter l’aide social de 60000 à 100.000f annuelle

5.3. Portera demi-bourse de 18.000F à 20.000F la bourse
entière de 36.000F à 40.000F et la bourse du 3e cycle de 60000
à 65000f, soit un impact financier de 4 milliards de FCFA.
Ces mesures sur les bourses et allocutions entreront en vigueur
à compter de la prochaine rencontre d’octobre- novembre.

5.4. Corriger les retards occasionnés par les changements de
taux et dans les paiements des aides pour les mémoires ;

5.5 Accompagner les étudiants pat l’octroi d’une bourse
spéciale appelée « bourse d’accompagnement » pour éviter la
perte de la bourse liée à l’allongement ou au chevauchement
des années académiques et revenir au calendrier normal au
plus tard la rentrée 2019- 2020

5.6 Poursuivre la réflexion sur la décentralisation et la déconcentration de bourse pour les rapprocher davantage des étudiants ;

Sur les mesures d’ordres pédagogiques :
1. Bâtiments
1.1 Construction et finalisation des salles de cours, amphithéâtres dans les meilleurs délais
1.2 Finalisation des ENO en cours de construction ;
1.3 Laboratoire à construire et ou à finaliser et équiper,
notamment dans les universités de Bambeye , de Thiès et de Ziguinchor.

1.4 Construction ou reprise des travaux de restaurants. Le Président de la République a instruit au gouvernement d’engager immédiatement les travaux pour augmenter
les capacités des restaurants des universités de Ziguinchor, de Bambey, et finaliser la construction du 3e restaurant de l’UGB

6. Wifi à installer ou renforcer dans tous les campus, instruction a déjà été donnée à l’ARTP et à l’ADIE pour la mise en œuvre.

7. Assainissement et eau potable suffisante dans tous les campus, réparation des suppresseurs et autres équipements hydrauliques

8. Réduction du prix des tickets du petit- déjeuner à 50f et des autres repas à 100F, cette mesure aura un impact financier d’environ 3 milliards de FCFA par an, cette mesure entrera en vigueur à
compter du 1er juillet 2018.

Malgré tous ces actes qu’il a posé, il ne s’est jamais prononcé dans les médias. Cette attitude est très rare de la part d’un étudiant. Mais cela fait partie de ses marques : l’humilité, et c’est ça qui fait la marque des grands hommes. Au moment où les étudiants se bousculent devant les radios, télévisions, réseaux sociaux et autres pour faire leurs promotions, lui, il s’est replié sur soi et continue de chercher des solutions pour améliorer les conditions de vie des étudiants.

Le combat continue et seule la lutte libère

MAMADOU FAYE alias EL CAPO

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • tougnoum+gueulem
    3 juin 2018 11 h 46 min

    Ces décisions devraient être dans le cours normal des choses pour une université au service de l’émergence de notre pays et non calculées sur des projets politiques. Pourquoi cela n’a pas été fait avant la mort de notre compatriote. vive l’éducation.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *