Concours international de récitation du Saint Coran: Me Madické Niang félicite Sokhena Ndatte CISSE

Concours international de récitation du Saint Coran: Me Madické Niang félicite Sokhena Ndatte CISSE

C’est avec une joie immense que j’ai appris la nouvelle annonçant que Sokhna Ndatté Cissé du Sénégal a remporté le premier prix du Concours international de récitation du Saint Coran, édition 2022, à Dubaï (Emirats Arabes Unis). Je voudrais d’abord lui adresser mes félicitations les plus sincères et chaleureuses pour ce nouvel exploit de l’enseignement coranique au Sénégal.

A travers cette distinction, qui me donne une nouvelle occasion d’exprimer toute ma fierté de musulman et de mouride, je voudrais féliciter aussi les parents qui ont prodigué à Sokhena Ndate une si bonne éducation et les personnes qui, par leur encadrement, lui ont permis de réaliser cette performance.

Cette victoire est celle de toute la communauté musulmane du Sénégal, celle de la mouridiya mais surtout celle de Serigne Mountakha Bachir Mbacké Khalife général des mourides dont le Khalifa est placé sous le signe de la quête du savoir et de la maitrise du Coran. La Construction de l’Université islamique Cheikh Ahmadou Bamba avec un investissement de plus de quarante milliards de francs CFA en est une parfaite illustration. Elle démarre d’ailleurs ses enseignements avec l’année académique 2022-2023 par l’ouverture de plusieurs filières.

Ce prix remporté pour la première fois par une femme montre que beaucoup de femmes sénégalaises sont inspirées par Mame Diarra Bousso, Mame Fawade Welle et tant d’autres femmes vertueuses, de notre glorieuse histoire, qui représentent à coup sûr des modèles pour le jeunesse féminine de notre pays.

Ce succès de Sokhena Ndate Cissé s’ajoute à de nombreux exploits au niveau mondial réalisés ces dernières années par l’enseignement islamique dispensé au Sénégal particulièrement à Touba.
L’occasion m’est donnée de souligner, encore une fois, le rôle primordial que joue l’enseignant religieux pour le progrès du Sénégal.

En effet l’enseignement religieux façonne l’intelligence de nos enfants et contribue fortement à fournir à notre pays des citoyens modèles par leurs vertus et leur respect de l’ordre républicain.

C’est pourquoi j’encourage l’Etat du Sénégal à fournir plus d’efforts en matière d’appui à l’enseignement religieux pour en faire un socle de la formation du citoyen modèle.

Enfin je voudrais souligner qu’à travers Sokhna Ndate CISSE, je loue le travail remarquable de toutes les femmes qui œuvrent chaque jour, dans le domaine de l’enseignement, pour faire rayonner encore plus la femme sénégalaise à travers le monde.

Je souhaite donc une longue vie de réussite et de bonheur à Sokhena Ndate et prie pour que son exemple d’abnégation puisse être médité, admiré et suivi par toutes les jeunes filles de notre pays.

* Président Madicke Niang

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire