PUBLICITÉ

Comment Wally Seck a saboté le « Sargal de Néné Komé » au Grand Théâtre

Le « Sargal » Néné Komé s’est tenu le vendredi dernier au Grand Théâtre. Et, Wally Seck était le choix du fils de l’actrice pour une prestation digne du nom.

Fiasco

Malheureusement, le spectacle était un fiasco car la salle de 1 800 places peinait à être remplie. L’organisateur qui n’est personne d’autre que Laurent, le fils de Néné Komé, a certes honoré sa mère mais, il n’a pas eu retour sur investissement.

Négligence 

Dans la chaîne de Pikini production, le jeune homme s’est désolé de la négligence du Faramareen qui devait annoncer sa présence à la soirée. Selon Laurent, Wally Seck n’a pas rempli sa part du marché en faisant la promotion de cet événement.

Staff 

Toutefois, il faut souligner que le lead vocal de Raam Daan était hors de Dakar. En partant aux Etats-Unis, son staff a refusé la moitié de son cachet (4 millions FCfa) pour ce spectacle en réclamant la totalité (8 millions FCfa).

Sargal De Néné Komé Wally Seck
whatsapp 2278
Annonces

(10) commentaires

Dio

La négraille dans toute sa splendeur

Gainde Ndiaye

Vous exagérez comment wally a til saboté la soirée deja 8 millions c’est rien par rapport a son niveau et puis le boy la moussoulo organiser diokh ko ay professionnels. Sargal key mounoul ame buzz. La majorité des jeunes connaissent pas ta mère

Sisi

Courage grand Laurent, dommage senegal mo Deme ni rek.

Yese

Bravo ta mere est contente c est l essentiel on apprend sur ses heures

Dior

WALY SECK BAKHOUL TÉ AMOUL KOLEURÉ LIMOUY WOTÉ AK LI NEK SI MOM BOKOUL LEGUI WA SENEGAL DÉCOUVRIR KO NIOU DEM REK 

Penda

en tout cas il doit faire attention kou nieup toufli ngatoy koumou way banga diekhal mou wane leu guinaw 

Pape Sy

Bravo jeune homme. Tu as honoré ta mère. Ça n’a pas de prix.

Khadim Mbacke

A ta place je donne les 15 millions de ton budget a la maman thi lay gueuneu happy.
Les sargal la,c’est de la foutaise, mais dotoko defati.
Instant bi ya ngui mèré koula defoul dara.

Doomu Ndar

Je pense que c’est avec le théâtre qu’il fallait rendre hommage à Néné Komé.

    Suzy

    Bien dit

Publier un commentaire