Can 2017, 2019 et 2021: Ismaila Sarr, Krépin Diatta et Bamba Dieng, ces révélations de Aliou Cissé !
PUBLICITÉ

Can 2017, 2019 et 2021: Ismaila Sarr, Krépin Diatta et Bamba Dieng, ces révélations de Aliou Cissé !

A chacune de ses trois phases finales de Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies en tant que sélectionneur de l’équipe du Sénégal, Aliou Cissé a permis à une jeune star d’émerger et d’exploser à la face du monde.


Ismaila Sarr, la surprise de Cissé en 2017

En 2017 au Gabon, l’ancien capitaine des Lions, intronisé sélectionneur du Sénégal deux ans plus tôt en mai 2015, avait emmené dans ses bagages, l’ancien pensionnaire de Génération Foot, Ismaila Sarr qui commençait à se faire un nom en France avec le FC Metz.
Alors que la Tanière était bien fournie en attaquants, il a intégré le natif de Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, et en lui donnant sa première titularisation contre l’Algérie (2-2) à Franceville.
De retour de la CAN où le Sénégal avait été éliminé en quart de finale par le Cameroun aux tirs au but (0-0 et 4TAB5), Sarr s’est fait un nom dans le championnat de France en devenant l’un des fers de lance du FC Metz qui l’a cédé en fin de saison au Stade Rennais un cran au-dessus.


Krépin, titularisé dès le 1er match
En 2019 en Egypte, Aliou Cissé fait encore un pari sur la jeunesse en incorporant Krépin Diatta qui, après la CAN U20 en Zambie en 2017, un transfert en Norvège puis à Bruges (Belgique), était présenté comme le futur de la sélection du Sénégal.
Au contraire de Sarr, Diatta a eu un apprentissage plus précoce de la CAN seniors puisqu’il a été titularisé lors du premier match du Sénégal contre la Tanzanie où il conforte l’avance sénégalaise en marquant son premier but en sélection A lors de la victoire 2-0.
Sa carrière en sélection du Sénégal est définitivement lancée et de simple donnée juvénile, il est devenu un cadre malgré sa jeunesse, multipliant les titularisations et les entrées en jeu lors de cette compétition.
En équipe nationale du Sénégal, il est devenu tout simplement un titulaire en passant du FC Bruges en Belgique à l’AS Monaco (France) et seule une grave blessure l’a empêché de prendre part à cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations TotalEnergies qui se déroule au Cameroun.


Bamba en super-sub?

Pour cette édition, Aliou Cissé a fait sienne la méthode selon laquelle on ne change pas une stratégie gagnante.
Le technicien sénégalais pour sa 3e phase finale de Coupe d’Afrique des Nations, convoque l’attaquant Ahmadou Bamba Dieng qui commence à se faire un nom à Marseille dans le championnat de France avec trois buts marqués en début de saison.
Appelé lors de la double confrontation (4-1 et 3-1) contre la Namibie, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022, le jeune attaquant de l’OM n’est plus jamais ressorti de la sélection nationale.
A 21 ans, l’ancien pensionnaire de Diambars a été appelé en compagnie de Pape Matar Sarr pour la CAN TotalEnergies 2021.
Au contraire du milieu de terrain du FC Metz qui rejoindra Tottenham (Angleterre) en juin prochain, Bamba Dieng a profité des minutes grappillées pour marquer son premier but à la CAN et de sa carrière en équipe nationale du Sénégal, mardi contre le Cap Vert (2-0) en huitième de finale.
Une performance qui n’est pas passée inaperçue chez ses devanciers en sélection du Sénégal comme Habib Beye actuel entraîneur du Red Star (France) qui le présente comme ‘’le complément idéal de Sadio Mané’’ dans l’attaque sénégalaise.

Avec Cafonline

94
PUBLICITÉ