PUBLICITÉ

Burkina : Kemi Seba condamné pour avoir insulté le président Kaboré (Vidéo)

Accusé d’avoir tenu des “propos outrageants” à l’encontre du président Roch Marc Christian Kaboré, le militant anticolonialiste franco-béninois Kémi Séba, fondateur et président du mouvement Urgences panafricanistes, est condamné à deux mois de prison avec sursis, ce jeudi 26 décembre 2019. Il avait participé, samedi 21 décembre, à l’université de Ouagadougou 1, à un débat houleux sur le franc CFA.

Au cours de ce débat le 21 décembre à l’université Ouagadougou 1 sur le franc CFA, le militant franco-béninois Kémi Seba a traité le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré de « passoire politique ». Des propos mal accueillis par des jeunes proches du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Il a été amené à la gendarmerie, dans un premier temps, pour le mettre à l’abri de partisans du parti au pouvoir en colère. Mais dans un second temps, les gendarmes lui ont expliqué qu’il était en garde à vue.

Extrait de sa déclaration à sa sortie d’audience, après le verdict

« Je ne regrette absolument rien de ce que j’ai dit. J’assume chaque mot, chaque lettre. Quand nos présidents continueront à recevoir des ordres des forces néocoloniales françaises, il y aura une jeunesse africaine qui prendra ses responsabilités, peu importe le prix à payer.

On m’a condamné à deux mois avec sursis qui sont en réalité deux mois symboliques, parce que même les juges savent que j’ai raison. Nous allons continuer le combat. Je constate que quand Macron donne des ordres, personne ne bronche, mais quand la jeunesse africaine demande à nos parents de prendre leurs responsabilités, il est plus facile d’attaquer cette jeunesse que d’attaquer l’oligarchie française. Je remercie mon avocat qui a fait son devoir avec dignité.

Personne sur cette terre ne pourra nous empêcher de dire ce que nous pensons. Et il faut qu’ils comprennent que la prison, c’est la 4e fois qu’on m’y envoie et à chaque fois j’en ressors plus fort. Même si on me tue, la jeunesse africaine est bien plus déterminée qu’on ne peut l’imaginer. Donc rien et ni personne ne nous arrêtera. L’Afrique ou la mort, nous vaincrons »

Burkina Justice
whatsapp 363
Annonces

(9) commentaires

Malick Diallo

ces presidents africain ils sont des passoires

Ibu

vraiment si nos parents savaient qu’on va se comporter comme ca devant leur petit fils ils devaient nous tuer c’etait mieux eux meme etaient mieux que nous parce que ils ont resiste jusqu’a la mort mais nous triste 😅😅

Ibrahima

Le cerveau de ce noir,est un pistolet chargé,un vrais homme!!

Aminata Mboup

n

Dramé

Kémi Séba persona non grata au Sénégal 🇸🇳 on ne veut de toi ici pyromane

    Bamba

    Pauvre Dramé , t’as rien pigé mec . Tu devrais avoir honte, sale négre de service 

    Seydina

    PTI con

Oumar Barrou

Le combat est noble

Doudou Sow

pouah je te kiffe mec ….

Publier un commentaire