Annonces
Publicité
» » » » » » » Biotechnologies : Macky Sall pour une utilisation...

Biotechnologies : Macky Sall pour une utilisation encadrée des Ogm

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

L’introduction, la commercialisation et la production des Organismes génétiquement modifiés (Ogm) au Sénégal doivent se faire suivant des principes de précaution, selon le président Macky Sall qui a beaucoup insisté sur la régulation.

Il présidait, hier, la séance académique solennelle de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts). La thématique de cette séance était axée sur « Les Organismes génétiquement modifiés : état des lieux, enjeux et perspectives au Sénégal ».

« Le oui…mais », c’est le titre d’un rapport qui résume bien la position du Sénégal sur les Organismes génétiquement modifiés. L’introduction, la commercialisation et la production des Organismes génétiquement modifiés (Ogm) répondent à ce dilemme que pose toute innovation technologique surtout quand elle concerne un choix qui va impacter sur notre façon de vivre.

Pour répondre scientifiquement à cette interrogation, le président de la République avait instruit l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts) de faire une étude pour une éventuelle introduction, commercialisation et production des Ogm dans notre pays.

Les Ogm sont, avec les technologies de l’information et de la communication, de vrais marqueurs de ce 21ème siècle. Leur utilisation pourrait permettre de relever plusieurs défis auxquels est confronté le monde actuel.

Le président Macky Sall veut que l’introduction, la commercialisation et la production des Organismes génétiquement modifiés au Sénégal se passent selon une analyse scientifique de la situation permettant d’évaluer le rapport coûts/avantages/risques.

D’après le chef de l’Etat, il est indéniable que les Ogm peuvent aider à relever les plus grands défis de l’heure comme l’insécurité alimentaire, les problématiques de la santé publique, la conservation durable des ressources naturelles et la lutte contre les changements climatiques.

« C’est pourquoi j’ai tenu à avoir l’avis éclairé des membres de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal sur la problématique des Ogm qui demeure un enjeu important de développement », a-t-il affirmé.

Macky Sall intervenait à la séance académique solennelle de l’Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal qui s’est tenue hier. Laquelle portait sur « Les Organismes génétiquement modifiés : état des lieux, enjeux et perspectives au Sénégal ».

Le Sénégal, à l’instar d’autres pays, pourrait tirer de ces technologies des avantages socio-économiques considérables, car posant un certain nombre de préalables avec les controverses suscitées, à travers le monde, sur leur utilisation.

Ce qui fait dire au président Sall qu’il faut prendre une décision en se basant sur des données scientifiques claires. « Ce n’est que de cette manière que nous pourrons décider d’accepter ou de rejeter les Ogm », a-t-il dit.

Poursuivant, le président de la République a indiqué : « Je dois vous dire que je suis pour l’utilisation des Ogm sur la base de précautions prises et d’une régulation dynamique qui doivent l’accompagner. Il faut franchir le pas et décider sinon, nous allons discuter, philosopher. Nous avons des impératifs en matière d’autosuffisance alimentaire, de sécurité alimentaire et dans d’autres domaines », peut-on lire dans les colonnes du quotidien Le Soleil.

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *