PUBLICITÉ

Avenir de la SAR : Léral Askan Wi alerte sur les conséquences du retrait de Khadim Bâ

Selon le leader du mouvement “Léral Askan-Wi”, la démission suivi du retrait de Khadim Bâ du conseil d’administration et de son actionnariat de la SAR, ne sont pas exempts de risques pour le Sénégal. Entres les contre performances économiques de la compagnie, et les pertes d’emplois, Oumar Faye a encore une fois interpellé le président Macky Sall pour la sauvegarde de cet outil. 
Risques graves pour l’économie
Mieux, Oumar Faye considère que “le retrait de sa caution et de sa ligne de crédit au détriment de la SAR, est parti pour faire traverser à notre pays des difficultés graves”. Au plan économique, la Société Africaine de Raffinage court même le risque d’un déficit en approvisionnement de combustibles, avec des conséquences qui auront noms comme les délestages, le ralentissement de l’activité économique au grand dam des ménages et des services.
Au plan financier, les partisans de “Léral Askan-Wi” se désole des contrecoups en ce sens que le retrait de la caution de l’actionnaire majoritaire de la SAR, risque de duscréditer la société auprès des bailleurs, secteur financier comme bancaire.
Souci d’un impact négatif sur la confiance de potentiels investisseurs
De ce point de vue, son départ pourrait négativement impacter sur la confiance de potentiels investisseurs qui pourraient fuir notre pays à cause d’un manque de fiabilité de l’environnement des affaires. Au plan social également, Oumar Faye entrevoit d’énormes risques, vu l’importance du secteur de l’énergie dans le fonctionnement des structures sanitaires et hospitalières. Ainsi que des problèmes dans l’approvisionnement en eau potable des villes du Senegal.
C’est d’autant plus préoccupant qu’au plan moral, la démission de khadim Bâ, si elle est confirmée va à coup sûr, saper le moral des nombreux jeunes qui fondaient l’espoir de pouvoir, à travers leurs investissements, contribuer efficacement au développement de leur pays.
Vague d’indignation chez les jeunes entrepreneurs 
Les réactions notées ça et là depuis l’annonce de sa démission ont laissé apparaître une vague d’indignation et de crainte de la part de jeunes entrepreneurs qui l’assimilent à un moyen ignoble et pernicieux de décourager leur envie de contribuer par l’investissement privé , à la création de valeur, de richesse et d’emplois pour le développement de leur pays.
Fort de ces constats, après l’analyse des conséquences imminentes, le mouvement “Leral Askan-Wi”  interpelle encore une fois le président de la République afin qu’il intervienne pour remettre de l’ordre dans cette boîte stratégiquement importante pour le Sénégal et la sous région.
Le mouvement “Léral Askan-Wi” appelle les Sénégalais à se mobiliser comme pour la sauvegarde de cette compagnie pétrolière
Annonces