PUBLICITÉ

Abdou Karim SALL: « Maîtriser la gestion de l’eau et apprécier sa valeur… »

Monsieur Abdou Karim SALL a rejoint la délégation sénégalaise à la cop25 ce jeudi 05 décembre. Aussitôt arrivé en terre espagnole, le MEDD a commencé à dérouler son agenda en participant à un Forum sur le thème « Action pour l’adaptation, comment nous gérons l’eau pour la résilience au changement climatique organisé par le Conseil mondial de l’eau.

Maîtriser la gestion de l’eau et…

Le ministre sur la gestion de l’eau et pour faire face aux défis climatiques, de faire savoir qu’il « nécessite des innovations et des connaissances renouvelées, en particulier le recours à l’intelligence artificielle ». Le ministre a aussi requis un changement de paradigme dans la manière de gérer l’eau, en rompant « avec la démarche sectorielle et penser l’eau selon une approche filière ». « C’est ainsi que nous pourrons davantage maîtriser sa gestion et apprécier sa valeur dans le cadre d’une économie circulaire», a-t-il dit.

Plaidoyer pour des financements adaptés à la question de l’eau…

Le ministre a par ailleurs évoqué des projets d’adaptation et de résilience du secteur de l’eau aux changements climatiques au niveau du Sénégal. Enfin, sur la lancée du Chef de l’Etat Macky Sall, membre du panel de haut niveau sur l’eau qui avait proposé la mise en place du fonds bleu au profit du secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, le ministre a plaidé pour des financements adaptés à la question de l’eau. « La gestion de l’eau c’est aussi des financements adaptés à l’image du fonds vert climat, il est nécessaire de disposer de mécanismes d’envergure, en mesure de prendre en charge les besoins d’investissements sur l’eau » a-t-il conclu.

« S’adapter aux changements climatiques »

Avant cela, le Ministre a présidé au Stand du Sénégal à la COP 25 un « side-event » dédié à l’agriculture, mais aussi à l’élevage, la foresterie et les domaines connexes. Une occasion pour les experts de revenir sur les efforts faits par notre pays pour « s’adapter aux changements climatiques », dans le domaine de l’agriculture. Selon Mbaye Diop, Chercheur à l’ISRA, la recherche agricole a beaucoup travaillé dans la sélection variétale pour faire face à la réduction de la durée de l’hivernage. Il a profité de la présence de la délégation sénégalaise pour discuter avec elle et faire le point sur les activités qui ont été menées depuis le début de la cop 25.

Vendredi 06

Le stand du Sénégal a abrité le 3e side Event sur les thèmes de l’érosion côtière, de la pêche et de la gestion de l’eau. Une occasion de partager avec des pays africains comme le Togo, les efforts faits dans ces secteurs très sensibles aux changements climatiques. Baba Dramé, le directeur de l’environnement et des établissements classés (DEEC) en a profité pour lancer un appel pour que l’ensemble des acteurs et communautés mais aussi les activités soient identifiés pour une gestion du littoral de façon rationnelle et durable, afin que les politiques mises en place prennent en charge les préoccupations des acteurs, mais aussi les spécificités des différents secteurs. Il a été par ailleurs annoncé la mise en place d’un observatoire sous régional du littoral Ouest africain qui va s’appuyer sur des observatoires nationaux. Son rôle sera d’appuyer la fourniture de données et d’informations, mais aussi mettre en place un système d’alerte précoce au niveau national et régional.

Le Dimanche 8 Décembre

Le ministre de l’environnement Abdou Karim Sall a pris part à la réunion des ministres africains en charge de l’environnement (AMCEN). Une réunion à l’issue de laquelle les pays africains qui ont pris part ont donné leur accord à parler d’une même voix lors du segment ministériel prévu ce 11 Décembre 2019. Le Sénégal a par ailleurs organisé, le 10 Décembre au sin de son stand, la journée qui lui a été dédiée lors de cette COP 25. Une occasion pour les ministres sénégalais et Gambien de revenir sur l’état de la coopération entre les deux pays. Ils ont renouvelé leur engagement à ne ménager aucun effort pour la gestion de l’environnement. Des thèmes importants ont été aussi discuté lors de « Side Event » comme la « Finance climatique, rôle du secteur privé » mais aussi sur « Energie-Industrie-Transport ».

Une dégustation de plat de « Thiebou Dieune » made in Espagne a couronné cette belle journée.

Abdou Karim Sall Cop25
Annonces

(4) commentaires

Maman Seck

Avec le rechauffement climatique;la question de l’eau est à prendre à bras le corps. merci pour votre pertinence et votre clairvoyance. vous êtes sur la bonne voie. bonne continuation

Mayacine Gueye

Vraiment depuis qu’il est à la tête de ce département ministériel, M. Abdou Karim Sall ne cesse de travailler. C’est un excellent ministre. Je lui une très bonne continuation

Diene

Depuis quil est à la tete de cette département le ministre abdou karim sall ce donne corps est âme pour la bonne marche de cette ministere
Bonne continuation M. Le ministre

Adama Ndiaye

Félicitations M.le ministre pour ce beau travail que vous êtes en train de faire

Publier un commentaire