Annonces
Annonces
» » » « Nous avons tué le Professeur Omar...

« Nous avons tué le Professeur Omar Sankharé », Par Mamadou Sy Tounkara

Brillant intellectuel et enseignant ayant deux agrégations, le Professeur Omar Sankharé a été victime d’un lynchage sur des bases totalement infondées, ayant conduit à sa mort sociale d’abord, et sa mort physique ensuite.

Son ouvrage « Le Coran et la culture grecque » a été vilipendé, censuré ; lui-même traîné dans la boue, traité de mécréant, d’apostat, de franc-maçon et d’ennemi de l’islam. Il a été agressé physiquement et psychologiquement, nécessitant même une protection policière tellement les appels au meurtre étaient ouverts.

Qui a lu « le Coran et la culture grecque » ? Presque personne, l’ouvrage ayant été retiré des rayons dès que les boucliers se sont levés. Pas les religieux qui ont issu des Fatwas, pas la presse qui a relayé cette violence inouïe, encore moins tous ceux qui criaient et réclamaient son sang et sa mort. De flagrantes contre-vérités ont été dites au sujet du livre de Sankharé, qui n’y figurent nullement : la Fatiha a été révélée bien avant chez les Egyptiens, le Voyage nocturne n’a pas eu lieu, il y a des erreurs dans le Coran, le Prophète (PSL) a reçu des enseignements de Grecs. J’ai lu et relu l’ouvrage, seuls des esprits malveillants ont fait circulé ces monstruosités qui n’y sont point.

« Le Coran et la Culture grecque » est, pourtant, la meilleure défense qu’un musulman puisse faire pour sa religion : utiliser son savoir spécifique pour magnifier le caractère divin du message coranique et la véracité de la mission de Mouhammed (PSL). Si le Coran reprend des sagesses et des enseignements que l’on retrouve mille ans plus tôt chez les Grecs, c’est parce que le Livre saint est un « rappel pour l’humanité ». Helléniste chevronné, Sankharé est allé puiser chez les Grecs ce qui défend le Coran comme « dernière révélation de Dieu à l’humanité ». Ce livre est un acte de foi basé sur des principes qu’affectionne le Coran : la recherche (S12V8), la vérité (S17V106) et la lumière (S24V35). Sankharé a été incompris et mis à mort socialement sans pitié.

L’intolérance des religieux l’a tué. Ils l’ont jugé et crucifié sans avoir lu son livre. Pourtant, le Coran est formel : il ne faut jamais se prononcer sur ce dont on n’a aucun savoir (S17V36), il faut toujours vérifier l’information qui est portée à votre connaissance (S49V6), il ne faut discuter avec quelqu’un qui a un livre que de la meilleure des façons (S29V46), il faut toujours traiter son frère de foi avec une fraternelle bienveillance (S49V10) et il ne faut sortir de sa bouche que les meilleures des paroles (S17V53).
Le Coran s’adresse aux « doués d’intelligence » qui réfléchissent, méditent sur tout et agissent de la meilleure des façons (Ihsaan). Des réactions purement émotionnelles, qui n’arrivent même pas au rationnel (au moins lire le livre !), encore moins au spirituel (Ihsaan) n’ont rien d’islamique. La religion véritable utilise toujours le rationnel pour se hisser vers le spirituel. Une religion sans rationalité ni spiritualité mène droit vers l’obscurantisme et fait le lit de tous les extrémismes et désordres. Or, Dieu n’aime pas le désordre.

La lâcheté de la communauté universitaire l’a tué. Aucun soutien institutionnel, ni syndical, ni individuel. La peur au ventre, l’Université s’est terrée dans un mutisme coupable, très éloigné du courage et de l’honnêteté intellectuels qui fondent l’esprit scientifique. Un universitaire a le droit de faire des recherches sur tous les sujets et de les publier. Celui qui n’est pas d’accord avec lui peut le contredire avec des arguments intellectuels. C’est ainsi que jaillit le savoir. Si une université ne peut pas défendre un de ses plus illustres membres en cela, que lui reste-t-il ? A défendre des postes, des carrières et des revendications alimentaires. La lumière et la vérité n’étant plus les référents suprêmes.

La passivité étatique l’a tué. Aucune autorité n’a osé pipé mot pour défendre un serviteur de quarante ans de l’Etat. L’Etat n’a fait que précipiter sa mort psychologique et sociale en lui donnant une protection policière au vu et au su de tous.

Un homme de savoir doit être promu, protégé et mis à l’aise. Le tuer socialement sur des bases totalement fallacieuses est symbolique d’une communauté qui néglige le savoir avec toutes les conséquences de régression et de domination des autres que cela sous tend.

L’intolérance, la lâcheté et la passivité sont les contraires de ce qui fait avancer un peuple. Hélàs, elles sont bien présentes chez nous. Tout le monde peut en être victime.

Pour tout le tort que nous lui avons fait, le Professeur Omar Sankharé mérite le Paradis.

Dieu saura reconnaître les Siens, Lui, le meilleur des juges.

Mamadou Sy Tounkara

Le contenu que vous venez de lire est une contribution:

L’internaute qui apporte une contribution au site senego.com quelle qu’elle soit s’engage à ce que celle-ci ne comporte aucun élément quelconque susceptible de violer le droit des tiers, et de donner lieu à des actions fondées notamment sur le plagiat, la responsabilité civile ou encore les délits prévus par la loi, notamment diffamation, injure, ou non-respect des dispositions d’ordre public telles que provocation aux crimes et délits, et crimes contre l’humanité et provocation à la discrimination, à la haine et à la violence.

Senego.com n'endosse en aucun cas la responsabilité sur les contributions d'utilisateurs ainsi que les opinions, recommandations ou de conseils exprimés au travers de celles-ci. Nous déclinons expressément toute responsabilité concernant l'information et l'utilisation de ces informations, Nous nous réservons le droit de supprimer du contenu d'utilisateur sans information ni formalité préalable, lorsque le caractère manifestement illicite et/ou contraire aux présentes dudit contenu serait porté à la connaissance.

Annonces
Annonces

28 commentaires

  • lamba
    12/05/2016 14:51

    Oui vraiment il est tres mal compris.

  • Hiro Kawazaki
    12/05/2016 14:59

    Merci Tounkara. Difficile de faire mieux.
    Le sénégalais est devenu paresseux à l’apprentissage et préfère absorber à partir de sources pas toujours sûres.

  • lune
    12/05/2016 15:07

    Pour une fois je trouve des points que je partage avec Tounkara , je dis bien des points car hélas sur son  » nous » avons tué le professeur Sankharé , il s’est un peu oublié , c’est quand même lui le collègue universitaire qui dispose d’un média et en plus qui maîtrise à peu près le coran, que je sache à l’époque on ne l’a pas trop entendu , à part une invitation à son émission pour parler du livre et voila qu’aujourd’hui il joue au médecin après la mort accusant tout le monde sans mettre en évidence son propre rôle .
    À part ça nous avons laisser mourrir un grand homme , même moi l’ignares j’en ai honte .

  • Cheikh mboup
    12/05/2016 15:12

    Va te faire foutre sankara toi qui le défend tu vas mourir comme un rat vous ne croyez en rien

  • B.D
    12/05/2016 15:43

    Le Sénégal est truffé d’hommes ignares… J’ai eu à cotoyer cet éminent professeur et je peux attester qu’il étai un érudit… Le problème au Sénégal c’est que ceux qui se disent « Musulmans » ne prônent pas la Paix. Islam égal Paixx aussi ouverture d’esprit. Ce n’est pas pour rien qh’Allah a envoyé notre Bien Aimé (PSL) envers tous les peuples…

  • neant
    12/05/2016 16:09

    mais ou était tu quand il subissait ce sort? tu attend jusqu’à ce qu’on l’oubli pour revenir nous tympaniser ici

  • talibecheikh
    12/05/2016 17:03

    yaalna sougnou borrom djiegueul mbollem mbindeff si toogne yougnou yeg ak yougnou yeegoul. toogne de baakhoul te sougnou borrom rekk moo kham leppeu. on devrait tous apprendre de nos erreurs et ne point juger l autre surtout si on ne maitrise pas ce que l autre dit ou fait. professeur qu allaah le tout puissant t offre sa misericorde. nous avons ete tes etudiants a la fac et nous avons souffert de cette situation. waayye yaala kham na leppeu te guiss na leppeu. nit rekk warroul toogne morroomou nitteum wakhatouma djoulit ak morromou djoulit. dieu est le seul juge ne nous hatons point a juger nos freres gratuitement. baal leen ma akh.

  • Seyelatyr
    12/05/2016 17:09

    Ok avec toi pour cette fois

  • deuguit6
    12/05/2016 18:06

    ndeyssane wornama t as meme pas essayé de lire,senegal beurina ay doff lolou té kéneu doussi diogu

  • sam le pirate
    12/05/2016 18:25

    :( Des l’annonce de son deces il y a quelques mois que je m’etais dis que l’intolerance et le jugement a tort venant de ses compatriotes avaient tue le brillant professeur agrege,monsieur Omar Sankhare.Le genocide Rwandais a ete cause par les informations fausses et haineuses vehiculees par une partie de la presse de ce pays la.Si au Senegal beaucoup de citoyens avaient ose lynche par l’insulte et les menaces de mort monsieur Sankhare,c’etait parce que des journalistes d’influentes organes de presse,sans meme avoir eux-memes lu le fameux livre,avaient fait vehiculer des jours,des semaines durant,les reactions de guides illumines,de fanatiques qui voient a tort partout et en n’importe qui une offense,un ennemi quand il s’agit de defendre l’Islam.Donc inutile de preciser que pareils energumenes,lire ou ne pas lire le livre du professeur ne change rien a leurs convictions barbares qu’ils croient religieuses.Merci monsieur Tounkara,je sais que si votre temoignage sur le defunt professeur est si pertinent et qu’on arrive a sentir dedans,votre frustratation,votre desolation,c’est bien sur parce qu’il vous avez convaicu quand vous aviez eu l’amabilite et le flair contrairement a beaucoup de vos confreres,de lui donner l’opportunite d’expliquer avec serenite sur votre plateau,le contenu de son livre qui au bout du compte s’etait revele etre une oeuvre qui contrairement a ce que la majorite du peuple,des telespectateurs de ce jour la pensaient,glorifiait dans l’ensemble,la pertinence et la clarte qui englobent les ecritures du saint CORAN.Merci encore une fois monsieur Toukara.Je renouvelle mes prieres pour le digne et honorable fils qu’avait ete monsieur Sankhara pour le Senegal et l’Afrique.Apres avoir ecoute votre emission avec lui,j’avais pu me rendre compte que tout ceux la qui le critiquaient n’etaient pas beaucoup plus croyant que lui,d’ailleurs je dirai meme qu’il etait de loin plus musulman qu’eux,sa foi etait plus pure que ceux de ces intolerants,ces gens qui dans leur ignorance avaient pousse un innocent vers une detresse qui lui avait ete finalement fatale.Que la terre de Thies lui soit legere et que Dieu le seul veritable juge lui paye sa bonne intention qu’il avait de glorifier a sa maniere le contenu de ce bien si divin qu’est le Coran,amine! :(

  • SAMBBA KHOUMA
    12/05/2016 18:40

    OUI IL A ETEMAL COMPRIS ET MAL INTERPRETE PAR DE FAUX MUSULMANS JE SUIS ENTIEREMENY D ACCORD POUR CE QU IL A DIT DANS SON LIVRE MAIS ON EST DANS UN PAYS OU L INTELLECT DEVIENT MEDIOCRE .COMME ILS ONT SACRIFI2 CHEIKH ANTA DIOP PERSONNE D AUTRE NE PASSERA .MERCI MR TOUNKARA: JE VOUS SUIS TJRS .

  • mbackol
    12/05/2016 19:08

    paix a son me

  • descartes
    12/05/2016 19:15

    MERCI beaucoup Tounkara pour cette analyse .Nous avons tué le professeur Sankaré et c’est exactement ce que je me suis toujours dit quand je repense a lui. paix a son ame

  • UN ŒIL
    12/05/2016 19:16

    Pour mois il S’agit d’une erreur qu’il a commis et n’a pas su y remédier .
    Je peux me tromper .

  • Isp
    12/05/2016 20:15

    Et c’est probleme au Senegal: Les gens ne s’instruisent pas. Presque tout le monde detient une copie du Coran mais très peu prennent le temps d’explorer ce guide qu’est Al Qu’ran et d’en comprendre le message qui nous y est adressé. Au lieu bien sur le musulman en general et Senegalais en particulier préfère suivre aveuglement ses ´mollahs’ qui les égarent inconsciemment.
    L’Islam a un Livre unique: c’est le Quran tout le reste sont des sources secondaires pas necessairement fiables. Le Quran est complet et quiconque l’approche avec un coeur et un esprit purs pourra saisir le message qui y réside.
    Tounkara avait des le debut alerté les reactionnaires que rien dans le livre du Prof etait blasphematoire lui qui qui avait pris le temps de le lire. Mais non c’etait l’homme à abattre par des faux érudits en manque de temps d’antenne alors que bien d’autres problèmes à caractère religieux je dirais même des blasphèmes sont commis tous les jours par des borom daraja et ces mêmes ´defenseurs’ ne pipent ps un mot!
    Hypocrites rek. Repose en paix Pr.

  • SAMBAAY BATHIE
    12/05/2016 21:08

    Tounkara,il faut d’abord relire ton texte et corriger tes fautes.Ensuite tu t’en iras relire le livre du Pr Sankhar(R.A)dont tu ne sembles assurment pas saisir les tenants ni les aboutissants.La vrit est que tu n’es pas modeste et veux pter plus fort que ton maigre derrire.

  • moldoc70
    12/05/2016 21:43

    Merci Tounkara

  • diawling
    12/05/2016 22:01

    ayons de l’audace parlons de ceux qui praclament mohamed.

  • vt
    12/05/2016 22:10

    medecin aprs la mort

  • Deug Deug
    12/05/2016 23:18

    Cher Tounkara, depuis quand le paradis se mérite? C’est à toi de le décréter?

  • Weed
    12/05/2016 23:37

    Tounkara MERCI encore.au sénégal on a besoin des gens comme lui Sinon douniôù dem fene

  • verite
    13/05/2016 01:01

    svp le coran est sain qui le touche ou le contre dire ou mm faire des comparaisons inexistantes le verra sankhare ne pouvait plus vivre longtemps impossible j ai piti mm presentement ceux qui le defendent

  • w
    13/05/2016 08:17

    N’importe quoi. Bien sûr qu’il a dit qu’il y avait des erreurs de syntaxe dans le coran juste pour démontrer que le coran n’est pas de source divine. revoie l’émission avec sada kane. Ensuite tu dis qu’il fallait débattre avec lui. Je te rappelle que lui même avait dit qu’il ne souhaitait pas de débat avec les « religieux » . Tu essaies de défendre l’indéfendable

  • Iba
    13/05/2016 09:15

    C dommage….nothing but idiots in Senegal

  • diazcodaba
    13/05/2016 10:41

    Notre cher Senegal est guidé par des gens qui n’ont aucune préoccupation que leur intérêt personnel sans soucier de l’intérêt du peuple qui est toujours souverain.Alors notre cher professeur Mr Oumar Sankhare nous a quitté mais sachez qu’il repose en paix parce qu’il a accompli sa mission sur terre.Tu bien fait de le souligner parce que ces gens qui critiquent ce livre ne l’ont jamais lu et ce qui est absurde.L’ÉTAT en premier ne l’a pas protégé ses collègues l ont délaissé et lui ce personnage imminent se trouvant seul face à nos guides religieux avec une incompréhension immesurable.Repose en paix cher professeur tu as été victime d un peuple incompris que tu as toujours honoré …..

  • papa
    13/05/2016 11:34

    C’est bien dit et rien à ajouter,et c’est des gens comme vous qui manque dans nos pays.Malheureusement on trouve au Sénégal que des intellectuels corrompus!Qui aulieu de défendre la vérité et qui parfois même n’ont pas une vision tranchante mais ils s’occupent que des futilités.Je vous encourage pour le combat intellectuel que vous menez et qui n’est pas facile.Vous me donnez de l’espoir grâce à la lueur de vos propos

  • Kangam
    13/05/2016 11:42

    Je ne sais pas qui a tort ou qui a raison. Mais ce que je retiens dans ce texte c’est la faute commise par l’universitaire Tounkara. Lisez bien: « Aucune autorité n’a osé pipé mot pour défendre un serviteur de quarante ans de l’Etat ». Dans cette phrase le verbe « piper » doit être à l’infinitif et non au participe passé. Merci.

  • Serta
    13/05/2016 14:46

    si tu voyez des fautes dans ce texte il ne faut pas les reprocher a Tounkara mais a celui ou celle qui a saisi ce texte pour Seneweb. il est evident que ce ne sont que des erreurs de frappe.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces