Annonces
Annonces
» » » Dialogue social et politiques éducatives :...

Dialogue social et politiques éducatives : Enseignants et membres de la société civile outillés

Des syndicats d’enseignants et des membres de la société civile ont reçu une session de renforcement de capacités sur le dialogue social et le processus de formulation des politiques d’éducation, nous apprend Le Soleil.

La Commission nationale pour l’Unesco à Dakar a organisé une session de formation à l’intention des enseignants et des membres de la société civile. L’objectif était de produire un cadre d’orientation pour une formation professionnelle continue, un renforcement de capacités des enseignants pour un dialogue social et le processus de la politique de l’éducation. Le thème était axé sur : « Améliorer le soutien et la participation des enseignants aux groupes locaux de l’éducation ». Il a été introduit par Jean Adote-Bah Adotevi, consultant en éducation et ancien fonctionnaire de l’Unesco.

Dans son exposé, il a indiqué qu’il est plus qu’indispensable de renforcer les capacités techniques des enseignants pour leur permettre de participer au dialogue social et politique. Car, a estimé M. Adotevi, « les enseignants n’ont pas souvent les outils nécessaires pour participer convenablement à ces rencontres les concernant ».

Cet atelier s’inscrit ainsi dans le sillage des orientations du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence (Paquet). Cependant, a noté le directeur de cabinet du ministre de l’Éducation nationale, la réalisation de cet ambitieux programme passe nécessairement par l’instauration d’une paix sociale, à travers un dialogue pluriel et permanent entre tous les acteurs.

Pierre Joseph Ndiaye a indiqué que la participation des enseignants au dialogue social et au processus de formulation de politiques éducatives est un facteur essentiel pour une gestion efficace, efficiente et transparente du système éducatif sénégalais. « Dès lors que le système éducatif est constamment en perturbation, le renforcement de capacités des acteurs du dialogue social, celui des enseignants en particulier, devient un impératif. La faible maîtrise des techniques de dialogue et de négociation est un handicap, un frein à la recherche de solution », a poursuivi M. Ndiaye. Selon lui, « cet atelier doit permettre de générer des idées novatrices, des propositions concrètes sur les moyens efficaces et pertinentes d’assurer la formation et l’encadrement des enseignants, en vue de renforcer leurs capacités à participer à la définition, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques éducatives ».

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL