Annonces
Annonces
» » » » » Affaire Grégory : pour l’avocat de...

Affaire Grégory : pour l’avocat de Murielle Bolle, son cousin est « mythomane »

Ce vendredi 28 juillet, Murielle Bolle a été confrontée pendant trois heures à son cousin, qui a affirmé qu’elle s’était rétractée dans l’affaire de Grégory Villemin à cause d’une rouste. L’avocat du témoin clef a qualifié ce cousin de « mythomane » à l’issue de cette audition.

« J’ai vu Murielle subir des coups, et je n’en démordrai pas ! Cette scène, je l’ai vue de mes yeux. » Dans Le Parisien, le cousin de Murielle Bolle, le témoin clef dans l’affaire du meurtre de Grégory Villemin, a affirmé haut et fort que la jeune fille, âgée de 15 ans à l’époque, s’était rétractée après avoir cédé à la pression violente de sa famille. Aujourd’hui, Murielle Bolle se retrouve incarcérée et mise en examen pour « enlèvement. » Après plus d’un mois derrière les barreaux, la mère de famille, âgée désormais de 48 ans, a pu être confrontée à son cousin. Lors de ses trois heures d’audition, « chacun des protagonistes » est resté « sur ses positions » selon le procureur général Jean-Jacques Bosc. Ce n’est pas l’avis de l’un des avocats de Murielle Bolle. Devant la caméra de BFM TV, il a affirmé que ce cousin, qui a gardé le silence pendant 32 ans, s’était retrouvé pris à revers à plusieurs reprises lors de cette confrontation.

« Il est complètement décrédibilisé »

« Aujourd’hui, il a refusé de répondre aux questions qui lui ont été posées. Soit ne se souvenait plus. Il est complètement décrédibilisé », a assuré l’avocat. Il n’a pas par exemple su répondre à une question sur la vie de quotidienne de Murielle Bolle à l’époque comme la présence de son inséparable berger allemand Sultane à ses côtés. « Ça montre qu’il n’a pas de connaissance précise de Murielle Bolle et des questions plus précises sur les faits, il est resté vague », a dénoncé l’un des défenseurs de la nièce de Bernard Laroche, l’un des principaux suspects de l’enlèvement de Grégory et tué par le père du garçonnet, Jean-Marie Villemin. Pour l’avocat de Murielle Bolle, ce témoignage ne tient pas la route : « On dirait que c’est un recyclage d’informations tirées des médias. Le mythomane a encore frappé. »

 

source: closermag.fr

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL