Yewwi Askan wi et Guem sa Bopp : un même combat dans la division face à un régime très calculateur

Deuxième et troisième force politique du Sénégal, à la veille des législatives. Yewwi Askan wi et Guem sa Bopp font face à un même adversaire, dans un même combat , mais dans la division.

Face à un régime très calculateur qui décaisse et débauche, les deux Coalitions rament en eau trouble après le dépôt des listes et affichent la même volonté d’en découdre avec principalement Macky Sall….

Largement relayée par la presse, la réaction de Bougane Guèye Dany et Fadel Barro a été ferme et sans ambages pour indexer le régime de Macky Sall qui dans sa volonté annoncée et affichée de vouloir réduire l’opposition sénégalaise à zéro.

Le filtrage du parrainage avait recalé la Coalition Gueum sa bopp, pourtant arrivée troisième lors de ces récentes élections locales. Bougane Guèye Dany réagissant à cette « élimination » a démontré, mais aussi montré ses preuves contre une décision jugée arbitraire. Plus radical, Fadel a menacé le régime en place pour lui dire que « ça ne passera pas ! ». « Macky Sall devra marcher sur nos cadavres pour arriver à ses fins ! », avait-il ajouté.

A peine quelques heures après ce fut au tour de Yewwi Askan Wi de se voir recaler pour la conquête de Dakar qu’elle avait raflé pourtant face à Benno lors des élections locales. Avec les démissions des frustrés, nécessité était de les remplacer sur la liste, mais aussi selon certaines sources de rééquilibrer la parité, Mais Barth Dias qui apportait ces rectifications a été bloqué à l’entrée de la Direction générale des élections.

Bouillant de colère devant ce qu’il qualifie de énième forfaiture du Régime de Macky, il a carrément appelé à la mobilisation pour « montrer à Macky Sall que cela ne passera pas, ce pays ne lui appartient pas ! » Deux attitudes identiques face à un même adversaire qui agit dans l’illégalité, car sur le parrainage maintenu au forcing, la CEDEAO a déjà tranché : « C’est une mesure antidémocratique. » C’est ainsi que l’institution communautaire avait demandé au pouvoir sénégalais de supprimer la parrainage. Proposition rejetée.

Question : « Avec une volonté commune d’en découdre avec Macky, qu’est ce qui empêche YAW et Gueum Sa Bopp de taire leurs divergences, pour porter le même combat ? ».

5 COMMENTAIRES
  • max

    plutôt qu’est qu’ils nous proposent comme programme. ils sont petits pour en découdre avec le président Macky Sall. niom keneu massoussi wax lou jëmëlé Sénégal cikanam. saga, manipuler, fén rék moy sén politique ak victimisation. seni fén mo fégne. ces gens là ne méritent pas de diriger un quartier. Etat dou afairou thiakhane. depuis l’indépendance stabilité mofi nék parcequ’on avait des présidents capables de l’être.
    parmi eux le président Macky Sall est le meilleur. lolou moy li am. mais samba boyi ma guiss yalananiou ci yala mousseul.

    • tony

      Wallay les sénégalais commencent à les connaitre et à les démystifier.

    • Badou Ndiaye

      Meilleur en quoi edt Macky? Endetter le Senegal? Cet idiot ne sais meme pas ficeler un projet de 32 kilometres de rails

  • Abdou Hott

    Les patriotes sont des lâches il se croit de tout permis ils doivent accepter la philosophie de Gueum sa Bopp mais c’est des jaloux un deux il insulte LE PRÉSIDENT BOUGANE Bougane parce que il n’est pas avec Sonko c’est quoi ses histoires nous sommes Gueum sa Bopp et fier .
    Nous jouons pas avec des traîtres des manipulateurs comme Sonko il se croit plus intelligent que tout le monde alors que c’est faux.
    Vive Gueum sa Bopp.
    Vive président Bougane

  • Mansour Sene

    Sama gayi yewi askane wi n’est qu’une bande d’imposteurs.
    A mon avis,il faut parler du blocage de Geum sa bop basé sur des mensonges.
    Le président Bougane Gueye est l’une des personnes les plus distinguées et aimées du pays et la jeunesse l’aime.
    Donc les parrainages ne peuvent pas être problème pour gsb

Publiez un commentaire