Vive tension à Ziguinchor entre transporteurs

La tension reste toujours vive à Ziguinchor entre les responsables des bus horaire et les responsables de la gare routière. Les Casamançais ont retenu leur souffle. La grève de 48 heures qui avait été annoncée par ces derniers a été évitée de justesse. La médiation du gouverneur est passée par là.

En attendant, une deuxième réunion est convoquée, ce jeudi pour réconcilier les deux parties.

A l’origine de ces chamailleries entre transporteurs, figure entre autres, le refus des chauffeurs des bus horaire de se recaser à la gare routière de Ziguinchor.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire