Vidéo-Amoul nëbbo: Birahim Seck revient sur le scandale des 300 milliards qui mouille les plus grosses ponte de la République
PUBLICITÉ

Vidéo-Amoul nëbbo: Birahim Seck revient sur le scandale des 300 milliards qui mouille les plus grosses ponte de la République

Amoul nëbbo revient sur le scandale des 300 milliards qui mouille Aliou Sall, Aly Ngouille, Arouna DiaAlassane Diallo…

Après le scandale de l’affaire Pétro-tim et Arcelor Mittal, qui reste encore non élucidé, le journaliste investigateur Baba Aidara vient de mettre à nu un gros cafard qui si on ne prend pas garde risque d’emporter de grosses personnalités. En effet, dans l’émission « Amoul Nëbbo », animée par Amadou Diouf sur Africa 7, Birahim Seck du Forum Civil confirme les investigations du journaliste, Baba Aïdara, qui affirme dans une vidéo que l’Etat du Sénégal, par le biais du ministre Aly Ngouille Ndiaye, a signé un Protocole, le 02 novembre 2012, avec une société fictive dénommée Africa Energie.

Ledit accord portant sur 300 milliards F Cfa pour la fourniture de courant à revendre à la Senelec est un marché qui a été passé de gré à gré. Pis, à la date de signature dudit accord, Africa Energie n’existait pas. En gros, la société Africa Energy a été créée au niveau de l’Apix le 28 Février 2013, bien après le protocole.

Comme si cela ne suffisait pas, dans sa raison sociale, figurent les coordonnées téléphoniques des ICS. Après investigations, Baba Aïdara s’est rendu compte que le Dg des ICS, Alassane Diallo, est en même temps le Dg d’Africa Energie. Une autre nébuleuse qui entoure cette société, ce sont les noms des actionnaires. Malgré l’omerta qui entoure cette affaire, des noms ont été cités, cependant, par Baba Aïdara.

Il s’agit d’Aly Ngouille Ndiaye, Alassane Diallo, Aliou Sall (le frère du Président Macky Sall) et l’homme d’affaires Arona Dia.
Par ailleurs, Amadou Diouf et son invité ont parlé de la société A3S de Cheikh Kanté, Directeur général du Port, qui officie au… Port. « Certains membres du régime du Président Macky Sall sont dans une logique d’accaparement de richesses sur le dos des Sénégalais », a pesté Birahim Seck.
Avec seneweb

Répondre à osseyni Annuler la réponse

PUBLICITÉ

6 commentaire

  1. le rebel

    instructif … une emission profonde qui en dit long sur des pratiques qui bloc la marche du pays… Le combat continue … Mais il faut aussi que ce presentateur apprenne a laisser ses invites s’expimer … li moy vrai kawtef naak. Voila des questions sur lesquels doivent se pencher nos journalistes

  2. pyf

    ils nous ont marabouté j’espere que
    on attend le JUGEMENT DERNIER INCHALLAH

  3. osseyni

    Nous allons de mal en pis. Où va le Sénégal? Où sont passé la vertu, la sobriété et la transparence ? Tous des « profitards ».

  4. ngum

    nos journalistes sont à la solde de macky et de son gouvernement

  5. laye

    deçu, je ne trouve plus les mots à qualifier nos faussent dirigeants ki n’ont aucun scrupul k se soit

  6. Talla gueye

    Vous journalistes et vous société civile êtes les derniers remparts si vous rompez nous sommes foutus .vous avez un défi à relever une mission à accomplir au nom de ces populations diminues qui végètent les yeux hagards aidez nous svp sauvez ce pays vous êtes investi sans le vouloir d’une mission divine celle de nous protéger de ces politiciens sans vergogne comme des charognards qui ne se nourrissent que de notre chair et de notre sang puisse dieu veiller sur vous et vous donner la force de vous battre contre ces sangsues

Répondre à osseyni Annuler la réponse