BRVM-10 167,58 -0,11 BRVM-C 173,20 0,15 Dernière mise à jour : Mercredi, 14 novembre, 2018 - 11:45

BOA SN

7,32

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,78
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° cloudy-day
Annonces

Va-t-on vers une liberté de Khalifa Sall? Le procureur général met le juge Demba Kandji face à ses responsabilités…

arrêt cour de justice cedeao, Demba Kandji, Khalifa Sall, lansana diaby, liberté d'office
Va-t-on vers une liberté de Khalifa Sall? Le procureur général met le juge Demba Kandji face à ses responsabilités…

Va-t-on vers une liberté d’office de Khalifa Sall? Les partisans du maire de Dakar restent optimistes. En effet, accusés d’être, le plus souvent, les bras armés de l »Exécutif, ces déclarations du procureur général demandant au juge de respecter l’arrêté de la Cour de justice de la Cedeao ont surpris plus d’un.

La Cour de justice de la Cedeao a estimé, dans son arrêt que les droits du maire de Dakar, soit le droit à l’assistance d’un conseil, droit à la présomption d’innocence, droit à un procès équitable ont été violés, en plus d’une détention jugée arbitraire allant d’une certaine période, malgré que Khalifa Sall soit débouté de certains points.

Le juge de l’instance sous-régional a rejeté l’argument de violation de procédure de levée de l’immunité parlementaire du député-maire de Dakar de même qu’il a considéré que le droit à l’égalité des citoyens devant la loi, le droit à faire appel à des témoins et le droit de solliciter une expertise, les droits politique du candidat déclaré à l’élection présidentielle de 2019 n’ont pas été violés.

Toutefois, les langues se délient depuis cette intervention du procureur de la république devant le juge Demba Kandji. Des propos qui redonnent espoir au maire de Dakar, ses conseil et à ses partisans. « Il faut respecter les décisions de la Cour de justice de la Cedeao pour éviter un chaos communautaire…« , a dit Lansana Diaby qui estime que ce n’est pas la juridiction sénégalaise qui a été attrait devant la Cour de justice de la Cedeao mais plutôt l’Etat du Sénégal qui a violé les traités de ladite institution. Mettant ainsi le juge Demba Kandji face à ses responsabilités.

Pour leur part, les avocats de Khalifa Sall ont reçu, ce jeudi, l’intégralité de l’arrêt de la Cour de justice de la Cedeao sur lequel ils espèrent obtenir la libération de leur client. Un document qui a été au centre des débats lors du procès en appel de Khalifa Ababacar Sall et Cie. Ce qui a occasionné la suspension du procès pour huit (8) jours. Le procès devra reprendre mercredi prochain.

Senego vous propose l’arrêt définitif de la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao)

ARRET ECW-CCJ-JUD-17-18 M. Khalifa A. Sall & 5 Ors Vs Etat du SENEGAL

Annonces
Annonces

6 commentaires

  1. Pierre Ndiaye dit :

    Donnez nous la paix avec Khalifa Sall la justice sénégalaise est totalement corrompue donc si on n’attend que bonne justice soit faite sur Khalifa, c’est du perd temps . BOUGANE connait le mauvais système politique qui appauvrit les sénégalais et prive les populations de leurs droits c’est pourquoi il propose une solution pour le pays.

  2. Absa Lo dit :

    GEUM SA BOPP pour un Sénégal nouveau Bougane veut réaliser le rêve que nos hommes politiques ont toujours depuis les indépendances jusqu’à nos jours. Macky est nul et vicieux .

  3. Fadel Ba dit :

    Le Sénégal ne mérite même pas les conneries il faut que le pays change et une nouvelle philosophie soit appliquée afin que le développement soit réalisé. Bougane alerte et invite la population à bien réfléchir et travailler davantage.

  4. Ibou Sarr dit :

    GEUM SA BOPP :On ne peut pas continuer à regarder ces gens manipuler les populations. Bougane a réagit car il ne peut plus supporter le mal de ce pays. Une population soif, faim, ,malade, analphabète etc…. au moment où les autre pays fleurissent.

  5. Lamine Mané dit :

    BOUGANE dou yenn nous sommes de tout coeur avec lui. Car il a une démarche particulière ) celles que nous connaissons depuis des années. Changement rekk. Le pays est le notre les politiciens sont cramponnées donc qu’ils laissent le travail aux acteur de développement.

  6. Abdou Gueye dit :

    GEUM SA BOPP n’exclu personne pour le développement. Tout le monde est inclus afin de contribuer au changement . Si les sénégalais croient que les hommes politiques sont les seuls à pouvoir contribuer au développement , Bougane dit non et soutien que le développement n’habite ni au palais ni à l’assemblé. Il habite chez tout un chacun.

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *