Tension au Palais: Ça a failli chauffer entre partisans de Aliou Sall et ceux de Lat Diop…

Ça a failli chauffer, hier samedi après midi, au Palais de la République entre partisans d’Aliou Sall et ceux de Lat Diop. L’audience que le président de l’Alliance pour la république (APR) a accordée aux membres de la convergence des jeunesses républicaines (COJER) de Guédiawaye, s’est soldée en un règlement de compte. Et selon nos informations, les partisans de Aliou Sall et ceux de Lat Diop ont failli en venir aux mains. 

Les deux camps, qui se regardent en chien de faïence, se sont retrouvés au parking du palais présidentiel et chacun se revendiquait de la COJER légitime. Même si des empoignades n’ont pas été constatées, les parties adverses se lançaient des piques.

Mais, à l’heure de l’audience, seul le camp de Aliou Sall a eu accès à la salle. Ceux de lat Diop ont été tout bonnement éconduits. « C’est du ‘Coumba am ndeye et du Coumba amoul ndeye’ » ; « ce n’est pas normal, le président ne doit pas réagir de la sorte« , « c’est inacceptable« , se sont-ils désolés. Et après plusieurs tours d’horloge d’attente, les partisans de Lat Diop ont rebroussé chemin, noir de colère.

« Nous sommes venus pour l’audience qui a été accordé à la COJER de Guédiawaye. Les jeunes de la COJER qui sont avec Lat Diop n’ont pas été retenus. Ils nous avaient demandé, à l’avance de donner une liste 175 personnes, ce qu’on a fait. Mais à notre arrivée et à notre grande surprise, nous avons constaté qu’ont était pas sur les listes. Aucun militant parmi nous n’a été autorisé« , martèle Bass Ngom, le chargé de la communication de la COJER.

À lire aussi
Néné Fatoumata Tall: "Aliou Sall ne devait pas démissionner "

Ces jeunes partisans de Lat Diop accusent Aliou Sall, frère du président Macky Sall, d’être derrière cette « magouille ». « Le premier c’est Aliou Sall, qui ne cesse de magouiller et nous mettre les bâtons dans les roues parce que nous sommes des jeunes de Lat Diop. Cette machination a pour origine Mamadou Yaya Ba qui est le coordinateur de la COJER a Guédiawaye…« , regrette M. Ngom.

Ils interpellent ainsi le président de la République sur cette situation qu’il juge « catastrophique et dramatique« . « Qu’ils se le tiennent pour dit, on ne va plus accepter qu’ils continuent de jouer avec nous de cette façon. Nous avons dissous notre parti dans l’APR pour se battre aux côtés du président. Tous les jours on se bat pour le président. Nous méritons un autre traitement que celui-ci« , renchérit Bass Ngom.

Il poursuit: « C’est au président de prendre ses responsabilités par rapport à cette situation et de résoudre ce problème parce que nous ne laisserons pas cela passer. Ça ne restera pas impuni. Nous ferons tout ce qui est à notre pouvoir pour lui montrer que nous sommes fâchés contre ce qu’il a fait« .

Lui emboîtant le pas, Mademba Fall, coordonnateur de la COJER de Sahm Notaire de fulminer : « Nous sommes venus ici sur invitation du président de la République. Nous sommes venus et ils ont retenu les partisans de Lat Diop. C’est la deuxième fois qu’une telle situation se présente. Nous alertons le président par ce que trop c’est trop. Nous prendrons notre responsabilité. Nous n’accepterons plus ça. On ne fait pas du chantage mais on doit nous retourner notre mérite« .

À lire aussi
Les nominations en Conseil des ministres du 10 juillet 2019

Aliou Sall Cojer Guédiawaye
whatsapp 157

(10) commentaires

Issa Balde

Vous jeunes du cojer arretez la politique travaillez dignement pour vos familles.

Ibou

Hahaha il ne peut etre un diop pour accepter une telle humiliation

Fall Mouhamadou

C’est des sauvageons !!!!

Niass

Choisir la facilité dans la vie étant jeûne vous conduit au subalterne au paresseux au Allez au travail.

Thierno

Hum senego fen rek coumba am ndeye bayilen doull doull rek WA senego

Khalil Cisse Cisse

CEUX QUI TRENSFORMENT NOTRE PALAIS DE LA RÉPUBLIQUE EN PERMANANCE DE PARTI POLITIQUE NE MERITENT PAS D Y SEJOURNÉ

Cheikh Fall

C’est vraiment dommage pour macky sall qui s’est plus ou poser les pieds il interet a recevoir ces jeunes aussi on est a quelques mois du presidentielle et et c’est pas bon pour lui

Charles

PARDON AU PALAIS OU A LA MAISON DU PARTI APR? UNE GRAVE FAUTE DE LAISSER CE PARTI AU POUVOIR.

Tiana

Il y a un gros problème qui ne dit son nom au sein de cette APR.

A&Amp;J

Khalil dêgg dêgg il ne le merite méme pas billahi