Six mois ferme contre Bah Diakhaté et Imam Ndao : Explications du Parquet

Six mois ferme contre Bah Diakhaté et Imam Ndao : Explications du Parquet

Le Parquet a requis une peine de six mois d’emprisonnement ferme à l’encontre de Cheikh Ahmed Tidiane Ndao et Bah Diakhaté, assortie d’une amende de 100 000 FCFA chacun.

En outre, le Parquet demande le retrait de leurs propos des plateformes par la division de cybersécurité, ainsi que la publication de la décision à leurs frais dans deux médias publics et deux médias privés. Le ministère public insiste sur l’application intégrale de la loi.

Cheikh Ahmed Tidiane Ndao et Bah Diakhaté sont poursuivis pour offense à une personne exerçant des prérogatives en partie du Président de la République et diffusion de fausses nouvelles.

Position du Parquet

Le Parquet tient à préciser que ce procès n’a pas pour but de museler le peuple sénégalais ou de restreindre la discussion sur des sujets comme l’homosexualité. Il s’agit plutôt de tracer une ligne entre la liberté d’expression et la responsabilité qui l’accompagne. Selon le ministère public, les prévenus ont outrepassé leur liberté d’opinion.

Propos outrageants et droit à l’information

Le Parquet a souligné que les vidéos et audios contenant des propos outrageants à l’encontre du Premier ministre nécessitent une intervention judiciaire. Le substitut du procureur a déclaré : « Qu’est-ce qui pourrait arriver si chacun pouvait faire et dire tout ce qu’il veut ? ». Il a ajouté que les propos portant sur l’homosexualité et la vie privée, pour lesquels les prévenus n’ont pas apporté de preuves, relèvent de la diffusion de fausses informations.

Implications légales

En droit, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, a rappelé le substitut du procureur. La personne visée exerce des prérogatives du Président de la République, ce qui renforce la gravité des faits. Ce texte de loi pourrait s’appliquer également à d’autres représentants de l’État, comme le gouverneur de Tambacounda, car ils représentent également le Président de la République.
Avec Source A.

4 COMMENTAIRES
  • Dickens

    Le peuple sénégalais est derrières vous les héros. Pourtant on a dit des choses pires à Macky sall . Ousmane avait dit qu il allait découper Macky sall toujours les pastefois lui insulté père et mère jamais on a mis quelque dans la personne . Les journaux sonko doit expliquer les tout son patrimoine jusqu’à présent nous avons rien publié il faut le faire car nous avons besoin de savoir. La démocratie recule au Sénégal. Si les journalistes sont sérieux ils doivent se dire que c’est maintenant que la démocratie sénégalaise se régresse. Ba Diakhate n a fait que relate les faits ousmane a invité un défenseur des droits des gays peeps. Il a porté la tenue yoruba des nigérians une tribu qui compte des millions de gays au Nigeria finalement on ne pas comprendre. Le Sénégal lambda est plus informé que les journalistes car j’ai un journaliste invité Sen Tv mal cultivé Du PA Assane Seck qui dit que cette tenue est ghanéen mais ce qui est faux c’est celle des yoruba c’est pourquoi la génération des journalistes sénégalais aujourd’hui sont de la friperie communicationnelle ils ne connaissent absolument Naada ils disent des choses qu il maîtrisent mal alors une information doit être juste et précise. Ne faut pas des bobards aux sengalais qui ont étudié recherche voyage et fouille partout

    • Vérité

      Très bien et merci!

  • Dickens

    Je suis anglophone mon français n est pas bon niveau mais vous allez comprendre

  • Baba

    Y a rien de serieux dans Vos explications. Dommage pour notre justice

Publiez un commentaire