PUBLICITÉ

Senego TV : « Personne ne m’a jamais manipulé » (Famara I. Sagna)

La première réunion du comité de pilotage du Dialogue national a eu lieu ce mardi 14 janvier au Building administratif. Et d’emblée, la polémique a dominé les échanges. L’augmentation des membres du comité, le choix de deux vice-présidents et de deux secrétaires ont envenimé le débat. Mais le Président, Famara Ibrahima Sagna a tenu à remettre les choses à l’endroit. 

Sur l’augmentation des membres du comité, M. Sagna dira que c’est sur sa proposition au chef de l’Etat que 40 personnes, à majorité femmes, ont été ajoutées aux membres du comité initialement arrêté à 86. L’objectif, souligne-t-il, c’est pour équilibrer et augmenter le nombre de commissions qui passent de 5 à 8.

Des problèmes se posent dans notre pays

« L’objectif n’est pas de régler tel ou tel groupe . Mes objectifs, c’est le Sénégal. Des problèmes se posent dans notre pays. Il faut nous installer en médecins pour ausculter le Sénégal sans parti-pris ni considération tendancielle.

Le désir de réparer une erreur

D’après Famara Ibrahima Sagna, l’augmentation des commissions n’a aucune volonté politique comme soubassement. « C’était le désir de réparer une erreur. Il n”y a aucune manipulation. Personne ne me manipule. J’ai fait 42 ans dans l’administration, personne ne m’a jamais manipulé, je n’ai jamais manipulé qui que ce soit non plus ».

Regardez :

Comité Dialogue
Annonces

(3) commentaires

Malick Diallo

monsieur famara de toutes les facon vous etes la pour le peuple senegalais il faudra etre neutre est impartiale sil te plait ne prenait pas les senegalais en otage .ne jouer jamais avec lavenire des honnete citoiyens

Khamna

Il ne le sera simplement pas.

Zahra Lo

c,est avec l,argent des senegalais que vous envoissent les hoteles de lux pour quoi 40 psn de plus ? que de la Coruption vous etes cens etaps dament Crapuleux ingrat !dialogue quel dialogue les senegalais veaux un president gouvernent une opausition ferme .que Dieu vous maudis tousse Bande de charogne.

Publier un commentaire