PUBLICITÉ

Senego TV : Bour Guéwel fustige la violence dans l’arène

Bour Guéwel, accroché, au Théâtre Sorano, ce week-end, est revenu sur les incidents de la semaine dernière,qui ont émaillé l’arène nationale. Le chroniqueur de lutte s’est aussi prononcé sur l’emprisonnement de Luc Nicolaï.

Les Sénégalais devenus violents

Pour Bour Guéwel qui déplore la violence dans l’arène, ce sont les Sénégalais qui sont devenus très violents. Ils ne savent plus pardonner.  A bord des transports en commun, note-il, pour un rien l’adrénaline monte.

Alioune Seye 2 et Niakh Jariniou sans histoire

Malheureusement, les deux lutteurs sont tous des victimes. Alioune Seye 2 est sans histoire. Il en est de même pour Niakh Jariniou. Tous deux également étaient dans leurs derniers préparatifs. Pour lui, l’homme qui a jeté de l’eau bénite à Alioune Seye 2 est le principal fauteur de trouble.

Annuler les sanctions et restituer les reliquats

Les sanctions infligées aux deux lutteurs doivent être annulées. Et leurs reliquats restitués. Parce que, ce sont des pères de famille dont la seule activité est la lutte.

Tirer les enseignements

Pour Bour Guéwel qui regrette ce qui s’est passé, dimanche dernier, la presse, le Cng, voire le monde de la lutte, le service d’ordre doivent en tirer des enseignements pour que ces scènes de violences ne se reproduisent plus.  Sinon, explique-t-il, les sponsors sports vont continuer à déserter l’arène.

Demande de grâce pour Luc

Le chroniqueur sportif s’est aussi prononcé sur le combat Modou Lô vs Ama Baldé. Et demande dans la foulée que Luc Nicolaï, chef d’entreprise, soit gracié par le Président Macky Sall. .

Bour Guewel Lutte
Annonces

Publier un commentaire