PUBLICITÉ

Samuel Sarr: « Karim Wade est empêché par…, les projets d’Idrissa Seck n’entrent pas dans… »

Condamnation, Karim Wade, projets, Samuel Sarr
Samuel Sarr: « Karim Wade est empêché par…, les projets d’Idrissa Seck n’entrent pas dans… »

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, exploitée par Senego, Samuel Sarr est revenu sur la situation politique du Sénégal, de ses relations avec Me Abdoulaye Wade, des projets d’Idrissa Seck et de la difficulté de Karim wade de se présenter à l’élection présidentielle de 2019. 

L’ancien membre du Parti démocratique sénégalais (Pds) précise:  » j’ai été membre du PDS pendant très longtemps. Mais nous savons aujourd’hui que le parti aura toutes les peines du monde à présenter son candidat à l’élection présidentielle. La nouvelle loi portant révision du code électoral impose à tout candidat d’être lui-même électeur. Et la condamnation de Karim Wade à 6 ans de prison pourrait justement l’empêcher de s’inscrire sur les listes électorales.

De notre côté, nous nous positionnons dans une autre dynamique : celle d’un mouvement porté par des jeunes et des éléments du PDS qui ont conscience des difficultés soulevées par la candidature de Karim Wade et connaissent notre compétence en matière de gestion des affaires de l’État », éclaire-t-il.

Karim Wade candidat

Pour Samuel Sarr, « le débat, en ce qui me concerne, ne porte pas sur Karim Wade. Je n’en dirai pas plus à son sujet. Ma candidature est fondée sur un projet en vue de construire un Sénégal nouveau, qui s’inscrit dans la lignée du libéralisme porté par l’ancien président Abdoulaye Wade. Celui-ci est mon père spirituel et le restera. Je fais simplement partie de ses fils qui ont quitté le salon familial, mais qui demeurent dans la cour de la maison », rassure-t-il sur ses relations avec l’ancien président du Sénégal.

Tentative de déstabiliser l’opposition

L’ancien ministre de l’Energie sous Abdoulaye Wade dégage certaines accusations non fondées: « j’ai mon propre projet. Ceux d’Idrissa Seck, de Karim Wade ou d’autres candidats ne rentrent pas dans mon cadre d’analyse. Ma seule préoccupation est de savoir ce que l’on va proposer aux Sénégalais. Le drame de l’opposition, c’est que chaque semaine naît une nouvelle coalition. Pour gagner l’élection, il nous faut mettre en place un bloc politique compact et fort pour éviter la dispersion des énergies », tente-t-il de préciser.

Annonces
Annonces

12 commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
ngary

Tout le monde sait qu’il roule pour macky.
T’es là pour déstabiliser l’opposition mais c’est peine perdue car ton niveau est très bas.un pur idiot

Dia Souleymane

Presentez nous un programme.vos tetes ne nous interessent pas.

Ozzyman80

Mais quest ce qu’il est malhonnête et faux cul ce monsieur ! D’abord la reforme qui a été voté, nest pas pour l instant une modification du code electorale mais plutot une modification de la constitution , bien que le decret qui a appelé le vote est un decret pour le code electoral, donc Karim Wade reste candidat pontentiel. Alors flagrant de mensonge . Nitt kou bakh nak day wakh degg mais di weur adouna bi di fenn di dajalé rek rafetoul !!!

anthiou

Karim toubab la ba parer francais la setilenn lenenn bala wess aye COMPLEXÉ toubab ngenn COLONISATION djekhnnafi.

DuNeuf

Du neuf on veut, avec les mains propres.

makhfous

Vous nous tympanisez avec ce type de karim allez y travailler laissez nous le temps de respirer RAMADAN MOUBARAK.

Zalseye

Je ne sais pas qui sera le sénégalais qui va voter pour toi . On n’aime pas un asssassin , arrogant , traître pour diriger notre pays. Les sénègalais ne sont pas amnésique . Maky simi na sa caleçon.

Mou

Karim voleur

Elodie

Idrissa veut voler les votes de Karim, quel hypocrite

Anne12

Idy hypocrite

F.

Vive notre president Macky Sall, 2019 inchallah

Anonyme

Karim ne peut pas être candidat aux élections

Publier un commentaire