Révélations de BBC : Quand le Procureur dame le pion aux politiques !

Le procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, est décidément un bon communiquant. Qu’on le veuille ou non. Le maître des poursuites a réussi là où tout le monde a échoué depuis la publication du reportage de la BBC sur le pétrole sénégalais.

Annonces

Le mis en cause par le document de Mayéni Jones, Aliou Sall, journaliste de formation, n’a pas réussi à se laver de ces accusations graves portées contre lui.

Dès la publication dudit reportage, le frère du Président a fait face à la presse, sans parvenir à désenfler la polémique.

Par ailleurs, après avoir tenté de remettre en cause le reportage de la chaîne anglaise, Aliou Sall avait annoncé une plainte, avant de se raviser hier, via ses avocats.

Même le ministre de la justice, Malick Sall, a tenté de défendre le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations. En tentant, le mardi 04 juin, lors de la prière de la Korité, de minimiser l’affaire, estimant que c’était privé et que l’Etat n’avait pas à en parler, que les intéressés devaient la gérer entre eux.

Et quid de cette intervention  du président de la République qui a défendu son frère ? Parlant de cette affaire à la Grande mosquée de Dakar, le Président Sall indexait des forces occultes voulant déstabiliser le pays et faire du tort à son frère.

Le même jour, le porte-parole du gouvernement, Mme Ndeye Tické Ndiaye, face à la presse, a tenté de  défendre un dossier qu’elle ne maîtrise guère, car « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément. »

Du ratage dans la communication du gouvernement sur ce dossier qui installe un climat de suspicion dans le pays avec des opposants qui reçoivent ainsi un os à grignoter.

D’autres viendront à la rescousse du gouvernement. D’abord EL Hadj Hamidou Kassé qui, sur son compte Twitter, nie l’existence d’un rapport de l’Ige sur le pétrole, et le président du groupe parlementaire Bby, Aymirou Gning, qui confirme le chargé de com du Palais, sur la Tfm, vendredi dernier.

Mais dès le lendemain, ledit rapport commence à circuler sur les réseaux sociaux, occasionnant la sortie du ministre de la Justice déclarant que même le président de la République n’a pas encore reçu ledit rapport.

C’est sur ces entrefaites que des experts en communication et en journalisme entrent en lice. Madiambale Diagne invité sur la Rfm et Ibrahima Camara, sur iradio déconstruisent le travail de la journaliste, Mayéni Jones. L’ancien de la BBC Ibrahima Camara est allé jusqu’à l’accuser de « faute professionnelle ».

La polémique est restée intacte, prenant même plus d’ampleur avec un front de l’opposition et de la société civile qui prévoit une marche le vendredi 14 juin.

Qu’a réussi Serigne Bassirou Gueye ?

Le magistrat a réussi là où aucun politicien du pouvoir n’a réussi depuis le début de la polémique. Il est parvenu à banaliser le dossier.

En venant devant la presse, le Procureur, attendu exclusivement sur l’affaire du pétrole, arrive avec deux autres dossiers : celui du Coud et celui de l’étudiant Fallou Séne, montrant implicitement que le dossier du pétrole n’est pas plus important que les autres à sa charge.

Dans son propos liminaire, il parle brièvement de l’affaire BBC/Aliou Sall et prend tout son temps pour expliquer le contenu des deux autres dossiers, sur lesquels les Sénégalais ont longtemps attendu des éclaircissements.

En plus de ça, le Procureur fait un appel à témoin. Il demande à tous ceux qui ont quelque chose à dire sur le dossier d’aller à la Division des investigations criminelles et précise aussi que la brigade de recherche de la gendarmerie va enquêter sur les documents de l’Ige mis sur la toile.

Sans le dire, il siffle la fin de la récréation. Les publications de documents sur les réseaux sociaux et les déclarations dans la presse sont en quelque sorte interdites.

Pendant ce temps-là, dans toute cette histoire, le Sénégalais n’attend qu’une seule chose : la vérité sur son pétrole et ses ressources naturelles en général.

Annonces

(4) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Modou Zilette

CE procureur APR EST un catastrophe pour le Senegal. C une parodie de justice Avec un parquet de comediens verreux.

Modou Zilette

Hello, le comedien de la Republic , procureur Macky Sall apprenti dictateur commis France

g mbaye

un jour les gens vont revolter ils dironts que le senegalais a changer hor ils sont vraiment fatiguer mar d’etre duper depuis toujour en protegean les notres cest a dite la famil pour condanner la famil dautrui un procureur coromput quelle pays mais la faute revient aux senegalais qui veux pas voir la verité tout ca a etai dit depuis longtemp avant les elections et ils sont laisser macky sall voler les elections

Publier un commentaire