PUBLICITÉ
Proces Imam Ndao 9 - Procès imam Ndao: Lamine Coulibaly, Alias Abou Jaafar, recadré par...

Procès imam Ndao: Lamine Coulibaly, Alias Abou Jaafar, recadré par…

Jour 9 du procès de l’imam Ndao. Devant la barre de la Salle 4, Lamine Coulibaly, Alias Abou Jaafar.

L’accusé, répondant aux questions du procureur, dit n’avoir pas été assisté par son avocat, lors de son interrogatoire devant le magistrat instructeur. D’où la stupéfaction de la robe noire qui a tenu à apporter des précisions.

Abdou Rahmane Daf, visiblement surpris des propos de son client, n’a pas tardé à réagir face à ces allégations de l’accusé Lamine Coulibaly qui, affirme-t-il, l’avoir assisté lors de son face à face avec le magistrat instructeur. Il dément formellement les propos de Abou Jaafar et considère que de tels propos ternissent l’image du barreau…

Mais l’accusé qui ne parle pas Wolof, c’est un Soninké, il n’avait pas d’interprète. Raison pour laquelle, affirme-t-il ses propos ont été déformés. Aussi? a-t-il signé le procès-verbal sans connaître son contenu. Et sans assistance de son avocat, note-t-il. Du moins, il dit ne pas l’avoir vu.

Abdou Rahmane Daf Abou Jaafar
Annonces

Publier un commentaire