Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Plaidoyer pour la construction de la route Ndindy-Diourbel, lettre ouverte (Par Matar Sylla)*

A Monsieur Le Président Macky SALL

Monsieur Le Président,
Je me fais l’écho de notre frère Mandoumbé qui a lancé un cri du cœur à la radio Baol fm la semaine dernière au sujet de la route Ndindy Diourbel.

Ndindy, chef-lieu d’arrondissement dans le Département de Diourbel est relié à sa capitale départementale, Diourbel, par une route en latérite de 25km, construite en 1970 par le Génie Militaire.
Nous nous rappelons, enfants, saupoudrés de terre rouge ocre par les engins de construction et inhalant insouciamment toute la poussière de latérite, toute notre joie de bénéficier, à cette époque, d’une route que notre grand-père Serigne Matar Sylla a obtenu des autorités de l’époque ; route qu’il n’a malheureusement pas vue car disparu trois ans plutôt.

Serigne Matar Sylla, conscient de sa mission historique, avec une dévotion intense pour l’intérêt général et guidé par des valeurs de solidarité, d’empathie et d’altruisme, s’évertua avec courage et abnégation à promouvoir le destin de son village Ndindy. En effet après avoir obtenu de l’autorité coloniale d’alors que Ndindy soit érigé en « Point de traite » ce qui lui valut, d’après l’historien Feu Iba Der Thiam, l’obtention du diplôme de Chevalier du Mérite Agricole en 1953, il a pu doter Ndindy d’infrastructures telles que puits, dispensaire, école, ligne téléphonique, lotissement, forage.

Monsieur Le Président,

Cela fait donc un demi-siècle que nous souffrons cette route avec ses calamités d’accidents et son lot de morts ; Tout voyageur, au départ de Ndindy, met une tenue « appropriée »qu’il change une fois arrivé à Diourbel avant de continuer son voyage après un brin de toilette afin de se débarrasser de son « fond de teint latéritique ». Les voyageurs vers d’autres destinations, arrivent à destination reconnaissables à leur teint de brique rouge du à la poussière de latérite.

Monsieur Le Président,

Les cortèges de marches de protestations annuelles des jeunes et des femmes, inefficaces, n’ont jusque-là rien donné bien que couvertes par Presse.

Leurs concerts de protestations et les cahiers de doléances prenant en charge le récit de leur calvaire, déposés auprès des autorités administratives qui se sont succédées n’ont jamais eu de suite.

Avec l’arrivée de l’autoroute ILA TOUBA, les autorités administratives et municipales nous avaient déclaré fermement que c’était la fin de notre calvaire car les bretelles ILA Touba- Diourbel et ILA TOUBA-Ndindy faisaient partie du Projet.

La bretelle ILA TOUBA-Diourbel a été réalisée il y’a quelques mois.

A notre grande surprise, comme le repli du baiser-morsure du serpent, le chantier et ses engins se sont complètement repliés après la construction de la seule bretelle ILA TOUBA Diourbel.

Monsieur Le Président,

• Avons-nous été oubliés ?
• Sommes-nous les parents pauvres ; comme nous l’avons toujours été des gouvernants et gouvernements antérieurs après nous avoir utilisés comme bétail électoral ? Les communes rurales dans le Département de Diourbel ont toujours été laissées pour compte : je n’en veux pour preuves que tout ce que vous avez fait dans le Département, depuis votre accession à la magistrature suprême, est logé dans la commune de Diourbel.
• Promoville, bien sûr pour la ville de Diourbel
• Bretelle ILA TOUBA : pour desservir la ville de Diourbel • €Toutes les nominations : ministres, Directeurs Généraux pour la ville de Diourbel.
• HCCT : pour Diourbel
• Autres Conseillers : pour Diourbel Monsieur Le Président J’ai décidé, parmi d’autres, de perpétuer l’œuvre de feu Serigne Matar Sylla et d’être le prolongement de celui qui fut, comme les hommes de génie, un météore qui a éclairé son temps. C’est pour cette raison que personnellement, ma conscience me dicte de protester vigoureusement par le canal de cette lettre ouverte afin que vous preniez au sérieux notre revendication. Loin de moi l’idée de dire que la Commune de Diourbel n’a pas de mérite mais, Monsieur le Président, au risque de me faire apparaitre comme un ennemi car Terence ne disait-il pas que « la complaisance fait les amis, la franchise les ennemis » ?

• Auriez-vous oublié votre promesse de campagne de 2012 concernant le bitumage de la route Diourbel-Ndindy?
• Auriez-vous oublié avoir perdu la commune de Diourbel lors des dernières élections présidentielles du 24 Février 2019 ?
• Auriez-vous oublié que c’est grâce à vos victoires dans les communes rurales que vous avez gagné, finalement, le Département de Diourbel lors de ces mêmes élections ? Nous osons espérer le respect scrupuleux quant à votre engagement pour le bitumage de la route Ndindy Diourbel avant d’autres promesses aux prochaines échéances électorales que sont les législatives car nous sommes comme ces agneaux qui ne veulent pas devenir des moutons………..du sacrifice.

Avec tous nos respects

* Responsable APR à Ndindy

75 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    20:48 - 18/01/2021

    Suivez en direct l’entretien Avec Marième Faye Sall… (Vidéo)

    Whatsapp
    20:45 - 18/01/2021

    2e vague Covid-19 : Les prières recommandées par Chérif M. Aly Aidara (Guide communauté chiite)

    Whatsapp
    20:41 - 18/01/2021

    Des Sénégalais de Provinces catalanes réclament un consulat de proximité

    Whatsapp
    20:21 - 18/01/2021

    Turquie: Mame Baba Thiam buteur et passeur décisif avec Fenerbahçe

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp