PUBLICITÉ

“On a une justice très archaïque…”, selon Me Assane Dioma Ndiaye…

C’est le système judiciaire qui pose problème “, selon Me Assane Dioma Ndiaye.

Des enquêtes très compliquées

Selon le président de la Ligue sénégalaise des droits humains qui se confiait à Sud Quotidien, “il est difficile d’avoir une objectivité, surtout que très souvent, les enquêteurs sont des éléments des corps concernés par le dossier… Souvent, c’est des enquêtes très compliquées parce que ce sont les enquêteurs de l’Administration pénitentiaire qui sont habilités à faire les premières enquêtes. Maintenant, à partir de ces premières constatations, il est difficile d’avoir une objectivité car, le corps impliqué est lui même, auteur ou acteur principal de cette enquête. Ce qui peut créer un bonus, ce sont les témoignages des détenus qui sont présents au moment des faits. Là aussi, il faut avoir la chance d’avoir des détenus qui sont dehors et qui acceptent de témoigner“.

L’affaire Ibrahima Mbow…

Mais c’est rare quand-même qu’on puisse avoir des éléments objectifs qui permettent de jauger de l’objectivité des enquêtes puisqu’à chaque fois, c’est le corps lui même qui fait l’enquête. Il y a des suspicions légitimes de la part des victimes. Par exemple, dans l’affaire Ibrahima Mbow, on pouvait savoir, a priori, parmi les éléments qui étaient là, qui avaient des balles manquantes. Ça aurait permis de faire avancer l’enquête…. Evidemment, c’est un vrai problème qui fait que souvent c’est des dossiers qui peinent à connaitre des issues“, poursuit M. Assane Dioma Ndiaye.

C’est le système judiciaire sénégalais qui pose problème

Pour la robe noire, ” de façon générale, c’est le système judiciaire sénégalais qui pose problème. Donc, il n’y a pas suffisamment de garde-fous ou de bonnes pratiques qui permettent d’avoir une justice efficiente. On a une justice très archaïque et on n’essaie pas de faire des plus-valus. On s’accroche à des pratiques surannées, dépassées, anachroniques. On ouvre une enquête, mais on ne se soucie pas de l’essentiel. Il ne suffit pas d’ouvrir une enquête mais, il faut que l’enquête soit indépendante et impartiale “.

Souvent, on cherche à amuser la galerie. Mais, en réalité, on n’est pas disposé à avoir une justice qui puisse apaiser les citoyens. Le plus important dans la justice, ce n’est pas que les citoyens aient gain de cause, mais au moins que les citoyens croient en leur justice. Pour cela, il faut les convaincre. Et pour les convaincre, il faut donner des gages d’un procès juste et équitable. Malheureusement, on n’arrive pas à faire de pas supplémentaires…“, regrette-t-il.

829
Annonces
guest
11 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • La Une des journaux Sud fm
    6:42 - 14/07/2020 (Audio) La Une des journaux Sud Fm du Mardi 14 Juillet 2020 en (Wolof)
  • La Une des journaux Rfm
    6:32 - 14/07/2020 (Audio) La Une des journaux Rfm du Mardi 14 Juillet 2020
  • drugs2 6:28 - 14/07/2020 Autoroute à péage : 3 voitures transportant de la drogue arrêtées(photos)
  • mali 5:31 - 14/07/2020 Manifestation au Mali, le fils du président Keïta quitte un poste clé…