PUBLICITÉ
aspt"

Non violence : Yewwi Askan Wi rejoint Sonko et déchire la charte de la paix

Yewwi Askan Wi est en phase avec le leader du parti Pastef, Ousmane Sonko qui a rejeté la charte de non-violence. Les responsables de la coalition l’ont signifié au Cadre unitaire de l’Islam. Ils renvoient la balle à Macky Sall. 

Les camarades d’Ousmane Sonko précisent que le pacte de non agression dépend du président Macky Sall. « Nous avons la culture de la paix. Mais nous n’avons pas confiance en Macky Sall, à son  pouvoir et à son alliance politique. Nous avons nos raisons parce que depuis qu’il est là, il a transgressé toutes les chartes écrites ou verbales. Il faut lui demander d’arrêter », a pesté, mercredi, Habib Sy.

Discours de Yewwi Askan Wi 

Le président du Cadre unitaire de l’Islam au Sénégal, Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy insiste sur la nécessité de préserver la paix dans le pays. Il se dit rassuré par les membres de la coalition Yewwi Askan Wi. « Nous démarche est une démarche inclusive afin d’arriver à une paix durable au Sénégal en prélude des élections. La coalition Yewwi Askan Wi a tenu un discours responsable qui montre le sens du patriotisme de ses leaders« , a-t-il déclaré.

Stabilité au Sénégal 

Ces membres de l’opposition estiment que la stabilité du pays dépend du président Macky Sall. Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal compte poursuivre les échanges avec les autres partis politiques pour que la paix demeure dans le pays.

 

#Charte #OusmaneSonko #YewwiAskanWi

107
PUBLICITÉ

4 commentaire

  1. boabdou

    je crois qu il est Temps de creer des ecoles privees pour les senegalais qui aspirent a faire de la politique, un metier..pour au moins changer la mentalite de ces politiciens qui pensent toujours qu ils peuvent toujours le quotidien des senegalais alors que qu il dirigent le pays au chaos.

  2. kalikala

    La coalition yewwi futurs prisonnier yi , est une coalition composée des gens ou leaders ayant de démêlés judiciaires c est pourquoi ils sont prets a tout pour ne pas aller en prison ou que leur candidature aux présidentielles de 2024 ne soit rejetée.

  3. Oussou

    Si seulement cela dépendait de moi… le Président Macky Sall ferait appliquer toutes les lois concernant l’insurrection , le sabotage , les propos outranciers et grossiers sanctionnés par la loi , ainsi que le dénigrement orchestré par des gens malhonnêtes ,aigris et rancuniers. Il faut remettre de l’ordre dans le pays ! Il faut arrêter tous ceux qui ne respectent pas les institutions de la République et leurs donner une bonne correction. Il y a trop de laisser aller.
    La bande de loubards et d’activistes politiciens encagoulés dans Yewmi… doivent être obligés à respecter les institutions de la République.

  4. clas

    ces marabouts la se fichent de nous ou vous étiez qd l apr et ses préfets rejetaient les listes de l opposition.Le Sénégal a feu et à sang topalene fale