Annonces
Annonces
» » » » » » Ndiaga Sylla: « Khalifa Sall sera député, et...

Ndiaga Sylla: « Khalifa Sall sera député, et de ce point de vue, c’est une autre procédure qui sera enclenchée… »

Le cas Khalifa Sall continue de susciter des questions. Le maire de Dakar devra siéger à l’Assemblée nationale, si toutefois le Conseil constitutionnel confirme les résultats de la commission nationale de recensement des votes. Occasion saisie par la radio Sud-Fm d’interroger Ndiaga Sylla, expert électoral.

« Ce qu’il faut comprendre, pour le moment, c’est que Khalifa Sall est en détention préventive, vu l’absence de procès et de condamnation. Normalement, on ne devait même pas l’empêcher d’exercer son droit de vote. Notre dispositif juridique n’empêche pas, expressément, à un détenu, jouissant de ses droits civils et politiques, de pouvoir l’exercer. Mais dans la pratique, aucune mesure n’est prise pour pouvoir permettre à ces détenus là de pouvoir exercer leur droit de suffrage« , regrette Ndiaga Sylla.

Sur ce, il considère que ceci est à corriger car, selon lui, dans d’autres pays, on permet le vote par procuration ou bien même la liberté conditionnelle pour permettre à ces détenus de pouvoir exercer leur droit de suffrage. « Si le Conseil constitutionnel confirme les résultats de la commission nationale de recensement des votes, il est claire que Khalifa Sall sera député, et de ce point de vue, c’est une autre procédure qui sera enclenchée », a précisé l’expert électoral.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • deugmowor
    07/08/2017 07:23

    Je suis sur que le nom l’image s kil incarne dérange Khalifa Sall n’est pas n’importe ki c l premier magistrat du Sénégal tn maire ainsi k ts s ki s réveil à dkr.dc un peu de respect vous allez lui pourrir la vie alors k le Sénégal à besoin des gens kom lui . n’ayez pas peur de l’adversité

  • STAR
    07/08/2017 15:28

    BAH LA LOGIQUE VOUDREZ QU IL NE SOIS MEME PAS EN DETENTION TANT QUE LE CONCERNE N EST PAS COMDAMNE C EST CA QUI EST GRAVE LUI ET TOUTES LES PERSONNES CONCERNEES PAR CE CAS DOIVENT ETRE EN LIBERTE ET JOUIR DE LEUR DROIT CIVIQUE AUSSI MAIS BON COMME ON EST AU SENEGAL ON TROUVE TOUT NORMAL IL SUFFIT JUSTE DE CONNAITRE UN MEMBRE DE LA DYNASTIE FAYE-SALL MON OEIL LE SENEGAL N EST PAS PRET D EMERGER ON EST PLUS PROCHE DE IMMERSION WI

  • Lamsbah
    07/08/2017 18:05

    Soyons de bonne foi ! Le maire Khalifa Sall n’est pas le premier Sénégalais à avoir été en détention préventive en période electorale et à n’avoir pas pu exercer son droit de vote.Combien d’elections ont eu dans ce pays depuis l’indépendance? Combien de Sénégalais ont vécu des joutes électorales derrière les barreaux en électorale detention préventive? Pourtant, cela n’a jamais offusqué qui que ce soit durant lesdites périodes précises. Combien de fonctionnaires ou agents ordinaires ont passené une période électorale en détention preventive sans bénéficier d’une quelconque possibilité de libération pour aller s’acquitter de leur devoir et droit civique ? Personnellement , je n’en connais pas et n’en ai jamais eu écho. Que l’on m’édifie s’il y en a eu.
    Mr Sall , bien que Maire de la capitale, a-t-il plus de valeur que les autres personnes en détention préventive avec lui? Pourquoi on a jamais plaidé,auparavant, le cas de cette catégorie de citoyens durant toutes les élections passées. Je ne peux partager cette façon biaisée et sélective de poser le problème et de tout ramener à la politique. Que les juges se prononcent pour tous ceux qui sont ou seraient amenés à être en détention préventive durant une période electorale. Ainsi, on aura un modus operandi valable pour tous les cas de detention preventive, car tousles concernés ne sont pas politiciens .

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces