Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

Lions trentenaires, transferts en Asie : Ces autres casse-têtes d’Aliou Cissé avant 2022

Le choix de certains joueurs «cadres» d’aller monnayer leur talent dans des championnats moins cotés, notamment en Asie les écarterait-il de la tanière ? En tout cas, Aliou Cissé, dans un passé plus ou moins récent, avait déclaré «non sélectionnables» certains joueurs évoluant en Chine. Quand on y ajoute l’âge des Lions trentenaires, on est en droit de s’interroger sur les moyens dont disposerait le sélectionneur pour remporter le trophée continental en… 2022. 

Avec le report de la prochaine Can en 2022, l’équipe nationale du Sénégal s’est donnée une année supplémentaire pour réaliser l’ambition de remporter son premier trophée continental. Mais avec quelle sélection et avec quels joueurs ? C’est la grande interrogation qui se pose à moins d’un an de cette compétition. Au mois de novembre dernier, date de la dernière fenêtre de la FIFA, Aliou Cissé a esquissé sa nouvelle feuille de route en direction du rendez-vous continental «Cameroun 2002». Ce, en apportant beaucoup de changements dans sa liste de sélectionnés. Tout en rappelant l’objectif, le sélectionneur des Lions avait donné une indication claire sur l’avenir de l’équipe. Avec son nouveau groupe de joueurs, il s’agissait, selon lui, d’« apporter du sang neuf, de la qualité et de la concurrence à l’équipe ».

Autrement dit, de prendre les meilleurs, de bâtir une équipe compétitive et prête pour 2022. Dans cette optique, le sélectionneur Aliou Cissé a pu puiser sur un réservoir important de joueurs talentueux évoluant dans les grands championnats européens Avec les arrivées de l’attaquant Boulaye Dia de Reims, du joueur de 21 ans Elimane Franck Kanouté, évoluant au Cercle de Bruges de Moustapha Name, 25 ans (Paris FC), des défenseurs Ousseynou Ba, d’Arial Mendy (25 ans) de Servette (D1 suisse), du jeune portier strasbourgeois Bingourou Kamara ainsi que d’autres jeunes Sidy Sarr, Joseph Lopy, Mame Baba Thiam, participent à cette volonté d’insuffler un nouveau souffle et de jouer la carte de la jeunesse. Reste à savoir si cette ambition d’aller vers la conquête du trophée continental peut se réaliser avec une telle équipe. Ces joueurs s’opposent sans doute à la «vielle garde» regroupée autour de l’inamovible capitaine Kalidou Koulibaly (30 ans) qui compte parmi les meilleurs au poste de défenseur ou encore Sadio Mané (29 ans) de Liverpool, les milieux de terrains Cheikhou Kouyaté (32 ans), Idrissa Gana Guèye (32 ans), Edouard Mendy (30 ans), Pape Alioune Ndiaye (31 ans), Lamine Gassama (30 ans), Youssouf Sabaly (28 ans) ou encore Saliou Ciss.

Reste également à savoir si le sélectionneur pourrait encore s’appuyer sur ces joueurs «cadres» pour réaliser cette grande ambition. Une question qui se pose au vu de l’âge de ces joueurs qui avoisinent la trentaine voire plus et en présence depuis presque dix ans en équipe du Sénégal. S’ils ont certes cette expérience d’avoir disputé les quatre dernières campagnes des Lions, mais on pourrait s’interroger sur leur capacité à porter le Sénégal. A cela s’ajoute, le transfert de plus en plus de certains joueurs comme Mbaye Niang et de Pape Alioune Niang, qui ont opté d’évoluer en Arabie Saoudite. Des choix qui ont surpris plus d’un et perçus comme une voie de sortie de la sélection. Quoi qu’il en soit, Aliou Cissé n’aura sans doute pas beaucoup de temps pour se déterminer et dégager son groupe de performance qui, au delà du titre africain, sera de qualifier le Sénégal à la Coupe du monde 2022 qui se jouera au Qatar.

LE TERRAIN SEUL JUGE POUR UN FOOTBALLEUR 

Aliou Cissé aura la charge non seulement d’apprécier, de juger sur leur compétitivité et de choisir la meilleure équipe possible parmi les meilleurs Sénégalais du moment. Interrogé sur le sujet, l’ancien international Ndoffène Fall pense que le footballeur est d’abord jugé sur terrain. « Les joueurs dépendent de leur niveau de compétitivité. Dans deux ans, ils seront jugés sur le terrain. Vous avez souvenance que la France a remporté la Coupe du monde en 1998 avec la génération des Thuram, Zidane, les Deschamps qui étaient des trentenaires.

Avec l’expérience et l’expertise, on peut emmagasiner d’autres arguments, d’autres avantages permettant une meilleure gestion de cette compétition. Quelle équipe nationale nous allons avoir? C’est le gros point d’interrogation parce que personne ne peut savoir ce qui se fera d’ici la CAN parce que nous sommes en compétition de football », explique-t-il. Il ne manque pas d’indiquer qu’il y a cependant des risques et aléas liés à l’âge ou à la méforme qui touchent les joueurs trentenaires. « Il y a des risques de méforme, de blessures, d’âge parce qu’à partir de trente ans, le footballeur risque de perdre de son allant. Nous retenons qu’au niveau de l’équipe nationale certains garçons sont aux environs de la trentaine. On voit des joueurs comme Lionel Messi et Cristiano Ronaldo très compétitifs après avoir largement dépassé la trentaine. Nous ne pouvons pas actuellement présager qui seront les meilleurs en 2022. Laissons la compétition continuer” , se persuade-t-il.

Sud Online

 

2 Whatsapp
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    1:07 - 12/04/2021

    OM : Les South Winners fêtent leurs 34 ans et rendent hommage à Pape Diouf !

    Whatsapp
    0:13 - 12/04/2021

    Football : Habib Béye obtient son diplôme d’entraîneur !

    Whatsapp
    23:50 - 11/04/2021

    (Vidéo) Lutte: Diéne Kaïré honoré à Derklé après sa victoire sur Modou Anta, Regardez!

    Whatsapp
    23:24 - 11/04/2021

    France: La date du début du ramadan connue

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp