PUBLICITÉ

Libération de Khalifa – M. Sy. Albert: « Grâce bi amna piège, c’est sûr… »

Après plusieurs recours en vain, le Président de la République Macky Sall a fini par accorder la grâce à l’ex député-maire, Khalifa Ababacar Sall. Cela, contre toute attente. Une libération qui suscite beaucoup de commentaires dans l’espace politique sénégalais.

La libération de l’ancien maire de la capitale sénégalaise est une aubaine certes, pour ses militants et sympathisants. Mais le journaliste analyste-politique met en garde. « Macky Sall est un politicien. Personne n’avait pensé dès son accession au pouvoir qu’il arriverait à démanteler le Pds. Personne n’a jamais pensé – compte tenu des ses rapports avec Khalifa – qu’il allait l’envoyer en prison« , a d’emblée rappelé Mamadou Sy Albert selon qui, « il y a un piège » dans cette grâce accordée à l’ancien édile de Dakar.

Khalifa Ababacar Sall en perte de vitesse ?

Khalifa Ababacar Sall a fait plus de deux ans – 7 mars 2017 au 29 septembre 2019 – dans les liens de la détention à Rebeuss. Un temps assez long aux yeux de Mamadou Sy Albert selon qui, le prédécesseur de Soham El Wardina aura beaucoup à faire pour revenir en force dan l’espace politique. « Il doit savoir à quel Saint se vouer tout en évitant le combat personnel. S’il le fait, il commettra l’erreur de sa vie« , a déclaré l’analyste politique arguant que Macky Sall a su se trouver tous les pouvoirs … durant son mandat de sept ans.

Recouvrement des droits civiques et politiques

Libre, Khalifa Ababacar Sall l’est. Mais la « remise totale de la peine » d’emprisonnement n’enlève à rien les sanctions qui accompagnaient ladite peine. « Il doit se battre pour retrouver ses droits civiques et politiques. C’est  une grosse bataille qu’il ne doit pas mener tout seul (…) » a déclaré M. Sy. Embouchant la même trompette, il souligne que Khalifa Ababacar Sall est sur le point d’être isolé à l’image de Karim Wade. Une tactique, dit-il, que Macky connait bien. « Si on l’isole, il ne pourra gagner aucune élection, il ne pourra non plus avoir de groupe parlementaire à l’Assemblée nationale ni ne pourra être candidat de l’opposition« , prévient-il assistant sur la ruse de Macky à neutraliser ses adversaires politiques.

 

Albert Khalifa
Annonces

Publier un commentaire