Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Les secrets d’une démission : “A notre grande surprise, leur seul plan…”, Guirassy

Le député de Moustapha Guirassy et son collègue des non inscrits, Cheikh Bamba Dieye, ont démissionné ce dimanche de la commission ad hoc de l’Assemblée nationale chargée de statuer sur la demande de levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko. Le leader du parti Pastef/Les Patriotes, accusé de viols répétés et de menaces de mort sur une employée d’un salon de beauté. Selon M. Guirassy, il n’y a pas eu la même compréhension de ce qu’est une commission ad hoc au sein des parlementaires devant statuer. 

Même la commission ad hoc ne peut être confondue à une justice, aux yeux de Moustapha Guirassy, elle “doit absolument être considérée comme le juge d’instruction parlementaire“, notamment dans le cas d’une levée d’immunité d’un député. Et dire que c’est le juge d’instruction parlementaire “mais avec une formation collégiale“. Dans ce cas de figure, a précisé le député, on prend en compte les différentes sensibilités pour s’assurer de l’impartialité dudit collège.

Commission ad hoc

La commission ad hoc est composée de onze (11) membres dont huit (8) de la majorité, deux (2) qui sont de l’opposition et un (1) des non-inscrits. “Malheureusement, quand on (Ndlr : député de l’opposition et non inscrit) dit où sont les dossiers pour statuer, on nous dit qu’ils sont en possession du seul président de la commission. Et je rappelle que nous sommes d’égale dignité et il n’y a pas de problème, on avance. Mais à notre grande surprise, le seul plan qu’ils avaient, c’était l’audition de Ousmane Sonko. Mais par contre, le fait de faire de cela une obligation ne ferme pas du tout la porte aux parlementaires d’aller un peu plus loin pour comprendre. C’était l’occasion de rencontrer Adji Sarr. Nous avons demandé de la rencontrer. Ils (Ndlr : députés de la majorité) ont dit qu’on ne pourra pas le faire. Nous avons voulu rencontrer un médecin, le médecin lui-même dit non, ce n’était pas possible.“, a regretté Moustapha Guirassy qui estime qu’ils sont poussés à démissionner de la commission.

Autres regrets 

Le député de regretter également que la séparation des pouvoirs n’a pas été respectée. Et de supposer aussi que leurs collègues ne comprennent pas le sens d’une commission ou comprennent le sens mais refusent de “lui donner sa dignité“.

670 Whatsapp
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    5:07 - 19/04/2021

    Trafic de faux médicaments : des Chinois mis en cause déférés au parquet ce lundi !

    Whatsapp
    3:11 - 19/04/2021

    UEFA : Le PSG pourrait être désigné vainqueur de la Ligue des champions sur tapis vert !

    Whatsapp
    2:07 - 19/04/2021

    Super League européenne : Emmanuel Macron est opposé à ce projet !

    Whatsapp
    1:05 - 19/04/2021

    “A Kaolack, le semblant de l’unité ne fera que nous perdre” (Par Cheikh Ibrahima Diallo)

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp