Le Sénégal dégringole en matière de droits civiques (Rapport Civicus Monitor 2023)

Publié ce mercredi 6 décembre, le Rapport Civicus Monitor 2023, intitulé « Le pouvoir du peuple sous attaque 2023 », révèle que le Sénégal ne respecte pas les droits humains, vu « la répression préélectorale ».

Le Sénégal considéré́ comme un modèle d’ouverture et de démocratie en Afrique de l’Ouest, et qui faisait partie des pays les plus avancés en matière de liberté civique. a drastiquement reculé, selon le Rapport  Civicus Monitor 2023 qui décrit en détail l’état de l’espace civique dans 198 pays et territoires.

A en croire la chercheuse à Civicus Monitor, Ine Van Severen, « les données montrent que le Sénégal a connu l’un des plus grands reculs en matière de libertés civiques de 2023 au monde ».

« Les forces de sécurité ont tué des manifestants de l’opposition dans les rues et ont emprisonné des critiques, notamment des journalistes et des militants, dans le but d’étouffer toute contestation dans le cadre d’une campagne électorale tendue », lit-on dans le rapport.

Le rapport n’a pas apprécié aussi les méthodes du pouvoir pour endiguer les manifs. Il s’agit, entre autres, de restriction de l’Internet, d’arrestations de journalistes, lors du procès Sonko, dissolution de son parti Pastef, réduisant ainsi l’espace de la contestation…

In fine, en perspective de la Présidentielle, le Rapport Civicus Monitor 2023 recommande que « les dirigeants et les alliés du pays doivent prendre des mesures immédiates pour que les citoyens puissent jouir des piliers de la gouvernance démocratique, notamment de manifestations pacifiques, d’une presse sans entrave et d’élections libres et justes ».

9 COMMENTAIRES
  • Ask

    Ceci est écrit par un ex pastefien,oublient le pauvre à été leurre »comme tjrs par les sites pro sonko.

    • ardo

      Eh Oui. La verité est dure à avaler.

      Mais ce qu’il décrit est ce qui se passe au SENEGAL, depuis 2 ans.

      Par peur de perdre leur pouvoir, leur priviligège et au vue des richesses arrivantes ( petrol gaz, Zirkon), MACKY SALL et sa bande jette tous les droits et obligations à la poubelle.

      SONKO fait peur, parce que voulu et aimé par le peuple et AMADOU ne fait pas le poids.

      Il feront tout pour faire passer AMADOU..il veulent imposer leur homme.
      C’est tout

  • Demba

    Quand les rapports sont écris par des lobbies

  • Buur

    Regarde moi ses imbeciles qui veulent nous donner des lecons ,le senegal est fier de ce qu il est EN matiere de droits humains

  • Zapp

    Recul historique de notre cher pays en effet et c’est dommage.

  • Hane

    Quel est cet organisme ? Quels sont leurs éléments de mesure? Comment sont faits leurs enquêtes ? Il parle au nom de qui ? Quelle est leur crédibilité au plan international ? Je pourrai continuer la liste du questionnement. On ne lève pas un matin avec une casquette de politiciens verreux à la solde de partis ou de lobby pour vouloir ternir l’image d’un pays comme le Sénégal. C’est la meilleure façon de se discréditer voire de se fourvoyer.

  • Cheikh Tourè

    Ces gens là sont sous informées. Au contraire. Le Gouvernement a laissé faire pendant un bon moment. Des véhicules, boutiques et des commerces ont été saccagé s et brûlés par l opposition qui a mobilisé des bambins qui se fait tuer. Des appels à l insurrection répétées ont obligé le pouvoir à réagi parce que les populations ne pouvaient plus travailler. C est ça que vous appelez régression des droits civiques? Quelle mensonge! Récemment l opposition a gagné plusieurs grandes villes lors des élections locales. Vous êtes des complexés. Cessez de nous divertir

  • sad

    Les imbéciles c’est vous et votre président ethniciste, incompétent et corrompu. Vous insultez cet organisme au lieu d’insulter votre sale président, qui de par sa lâcheté a toujours peur d’affronter ses adversaires sur les urnes. Macky et tous ses souteneurs lâches le paieront cher.

  • Malick

    Leur rapport ils peuvent se le fourrer là où je pense ! La liberté ne permet pas certains dérives ou de troubler la paix sociale

Publiez un commentaire