Le président de la Cour d’appel de Saint-Louis appelle les juges à se démarquer de « certaines pratiques »

Lors d’un atelier de renforcement des capacités pour les juges du ressort de la Cour d’appel de Saint-Louis, le président Ousmane Chimère Diouf a insisté sur l’importance de l’indépendance judiciaire dans le contexte des élections présidentielles. Il a souligné la nécessité pour les magistrats de travailler en toute impartialité et en conformité avec les lois.

En préparation aux prochaines élections présidentielles, le président de la Cour d’appel de Saint-Louis, Ousmane Chimère Diouf, a marqué une étape importante en réaffirmant lundi l’importance cruciale de l’indépendance judiciaire. S’exprimant lors de l’ouverture d’un atelier de renforcement des capacités, M. Diouf a insisté sur le devoir des juges de maintenir une distance avec les représentants des candidats et des partis politiques, et de « faire leur travail dans le strict respect des lois. »

Ces propos, rapportés par l’Agence de presse sénégalaise (APS), mettent en exergue la volonté de la Cour d’assurer une conduite éthique et professionnelle des magistrats dans un contexte politique souvent tendu. « Nous devons faire notre travail en nous démarquant de certaines pratiques, c’est tout ce que nous demandons aux collègues, » a déclaré M. Diouf, soulignant l’importance d’une justice équitable et transparente.

L’atelier a réuni des juges des régions administratives de Louga, Matam, et Saint-Louis. L’objectif principal était de rappeler certains principes fondamentaux et d’échanger des expériences, surtout à l’approche d’une échéance électorale majeure. Le président de la Cour d’appel a également encouragé les échanges fructueux dans les commissions, notamment celles incluant des non-juristes, tout en rappelant aux magistrats la nécessité de ne pas influencer la prise de décision.

9 COMMENTAIRES
  • Jaraaf

    Un appel qui vient à la bonne heure !

  • Chimère, fait attention à toi

    Ce magistrat risque d’être sanctionné car sous le régime APR répugnant il est foncièrement mal-vu d’appeler les fonctionnaires à respecter scrupuleusement la loi !!!

  • Lamine Diop

    Rires !
    Il sera le premier a fouler du pied ce qu’il vient de dire !

  • Ibrahima

    Mr le juge il faut faire attention.l’heure de la fin de tes fonctions a sonné. Bientôt on va entendre que vous êtes démit de votre fonction.attention encore une fois.

  • Moussa

    Mais tres grave ce qui se passe dans ce pays: ce Monsieur rappelle des principes, et presque tous les commentateurs prédisent sa défenestration. C est triste.
    Vous les juges nakkk, existez nakk. Refusez d’être utilisés pour combattre des adversaires: ce que je dis dis s’applique au pouvoir actuel et au futur pouvoir. Il faut refuser que le pouvoir vous utilise comme des armes contre ses opposants. Et ce qui est grave, c’est que même les ânes savent que vous êtes utilisés

  • Raak

    Un coud de théâtre 12ans après vous faites trop rires

  • MAME SEYE MBAYE

    Quel rappel vous avez appris le droit et vous avez prêté serment ce qui reste c’est d’appliquer la loi dans toute sa rigueur chaque citoyen épris de justice et de paix sait que la situation délétère du pays est due à cette justice couchée

  • Samba gueye

    Peut être ceux de la cour contitutionnelle qui avaient validé des PVs non signés durant les dernières legislatives entendront ça.

    • Consommer du Haram = auto-empoisonnement

      Ceux qui mangent l’argent haram deviennent sourds et imperméables à la bienséance …

Publiez un commentaire