Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

La Jds claque la porte de Manko pour manque de “transparence et de cohérence”

Le Bureau exécutif de la Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) a évalué les les élections Législatives du 30 juillet dernier. Et a pris la décision de claquer la porte de la Coalition Manko Taxawu Senegaal.

“La Jeunesse pour la démocratie et le socialisme (Jds) a décidé de se retirer de la Coalition Manko Taxawu Senegaal et de la Coalition Initiative 2017. La JDS a décidé de recouvrer toute sa liberté d’action, de pensée et de mouvement”, a déclaré Dr Babacar Diop dans une déclaration parvenue jeudi à Senego. 

Toutefois, précise le communiqué,  “la nouvelle position du mouvement, n’a rien avoir avec le combat pour la libération de Khalifa Sall. Elle continue de le considérer comme un détenu politique. Et la Jds sera de toutes les mobilisations pour la libération de Khalifa Sall”.

Il est ainsi reproché à la Coalition Manko Taxawu Senegaal son “manque de transparence et de cohérence dans sa démarche” et d’avoir “tourné  autour d’un petit groupe qui pensait forger une légitimité à travers l’emprisonnement de Khalifa Sall”.

“Elle n’a ni projet ni structures politiques solides. Les investitures ont été faites dans le copinage et le clientélisme sans aucun critère politique, à part celui d’être l’ami de Khalifa Sall ou membre de son cabinet. Aucun critère politique valable n’a déterminé les investitures de Manko. Tout se déroule entre les mains d’un quarteron de dakarois qui pensent que le Sénégal se limite entre la Médina, Mermoz-Sacré cœur et l’Hôtel de ville. Ce petit groupe a décidé pour des milliers de militants sans leur demander leur avis. Il a refusé de rendre compte de ces décisions aux militants engagés dans la bataille depuis plusieurs mois. Aujourd’hui, il refuse d’évaluer le scrutin du 30 juillet 2017, sous prétexte que Khalifa Sall est en prison. Il a reproduit ce qu’il reprochait à Ousmane Tanor Dieng. Le Sénégal ne se limite pas à Dakar. Il faut de l’humilité pour gagner les grandes batailles politiques”, lit-on dans le communiqué. 

Les camarades de DrBabacar Diop reprochent aussi à Bamba Fall et Barthelemy Diaz, d’être reçus, par Me Abdoulaye, sans demander l’avis des militants, “pour présenter leurs regrets”.

“Leurs propos n’engagent qu’eux leurs propres personnes. Il n’y a aucun regret à nourrir par rapport à ce qui s’est passé en 2012, si c’était à refaire, nous aurions fait la même chose. Nous ne nous sommes pas battus contre Abdoulaye Wade. Nous ne sommes pas battus pour Macky Sall. Nous luttons contre un système. Et le système de Wade tout comme celui de Macky Sall sont fondés sur la corruption, l’accaparement des richesses nationales et le clientélisme”, tonne Dr Diop. 

0 Whatsapp
Annonces
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    2:48 - 27/07/2021

    Yerim Sow en procès contre les fils héritiers du défunt milliardaire guinéen Sekou Souaré

    Whatsapp
    0:57 - 27/07/2021

    Sédhiou : Une jeune dame retrouvée la gorge tranchée par une décortiqueuse de riz

    Whatsapp
    23:48 - 26/07/2021

    Ndiaga Lô sur la décision de la FSBB: “C’est anormal… on ne jouera pas à huis clos à Saint-Louis”

    Whatsapp
    23:47 - 26/07/2021

    Elections locales : La révision exceptionnelle des listes électorales est prévue le 31 juillet !

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp