PUBLICITÉ
amadou hott bad - Financement de la Bad : 80 milliards FCfa pour l'agriculture

Financement de la Bad : 80 milliards FCfa pour l’agriculture

La représentante de la Banque africaine de développement (Bad) et le ministre de l’Économie, du plan et de la coopération, Amadou Hott, ont paraphé un accord de financement pour améliorer les conditions des agriculteurs et des transformateurs des produits agricoles. Une enveloppe de 80 milliards FCfa  a été dégagée à cet effet.

A la rescousse du secteur agricole

Le ministre de l’Économie, du plan et de la coopération a signé avec la Banque africaine de développement (Bad), une convention de financement portant sur le projet de valorisation des eaux pour le développement des chaînes de valeurs (Proval-Cv).

Priorité aux cultures hors-saison

Pour le projet d’appui institutionnel à la mobilisation des ressources et l’attractivité des investissements (Paimrai), la Bad a dégagé une enveloppe de 80 milliards FCfa pour booster la pratique des cultures hors-saison.

Accompagnement loué

Selon le ministre Amadou Hott, « cet accord de financement entre le Sénégal et la Bad trouve toute son importance dans le cadre de la maîtrise de l’eau ». Mais aussi, il s’est réjoui des opportunités qui seront offertes avec les projets d’irrigation locale et de transformation des productions.

Ainsi, les chaînes de valeurs, les producteurs et les populations autochtones pourront bientôt connaître une valeur ajoutée dans les activités agricoles et maraîchères.

Bad Cultures
Annonces

Un commentaire

Baye Mory Samb

Endettement chronique d’un petit pays comme le Sénégal aura certainement des conséquences graves par exemple l’inflation