FIFA : La mise en garde d’Adidas

FIFA : La mise en garde d’Adidas

Entre la FIFA et Adidas, c’est une longue, très longue histoire d’amour. Depuis des décennies, la firme allemande est l’équipementier officiel de l’instance dirigeante du football. Mais face à des affaires de corruption qui ne cessent de gangrener ladite fédération, le divorce pourrait être très vite prononcé.

Interrogé par le journal Handelsblatt, le patron de la marque aux trois bandes, Herbert Hainer n’exclut pas, pour la première fois, une éventuelle rupture de contrat en cas d’échec de réforme au sein de la FIFA. « Si la FIFA réussit à se réformer, et à mon avis ils sont en bonne voie pour le faire, nous allons continuer. Dans le cas contraire, nous allons réfléchir à ce que sont les alternatives. Mais il est trop tôt pour spéculer là-dessus.(…) Nous avons conclu des contrats avec la FIFA, qui reposent sur la fourniture d’un service et sa contrepartie, où tout est réglé clairement, nous avons examiné à la loupe tous les contrats et je peux vous assurer que nous n’avons rien à nous reprocher », a-t-il déclaré.

1 COMMENTAIRE
  • Anonyme

    Et les deals sur les ballons d'or, de meilleur joueur mondial ?

Publiez un commentaire