Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Emploi des jeunes : La bombe silencieuse qui tue – Par Modou Aissa Séye*

L’oisiveté est la mère de tous les vices. Une jeunesse qui ne fait rien est prête à s’embarquer sur n’importe quel bateau, peu importe la destination. Ce vent de révolte et de frustration lié au chômage des jeunes a emporté le président Wade au fond de sa maison de repos de Versaille. Ainsi, pour dire qu’en 2012 si cette jeunesse a élu Macky Sall, ce n’était guère pour continuer de lui tenir cette vielle promesse de l’emploi jamais respectée, mais de pouvoir voir celle-ci se réaliser et renaître enfin des cendres du désespoir.

Respecter cette promesse de donner de l’emploi aux jeunes constituerait à la fois un honneur à la mémoire de tous ces fils du pays emportés par les eaux troubles de l’émigration clandestine mais aussi un levier de stabilité sociale et permettrait à cette jeunesse longtemps oisive de retrouver la dignité que confère un travail décent. Mais, hélas neuf ans après, malgré les nombreuses structures qui s’occupent de l’emploi et des sommes colossales réservées à la jeunesse, il semble que la plaie n’a cessé de s’infecter et qu’un pansement n’a jamais suffi.

Organiser un conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes est bien certes, mais ne devrait on pas évaluer le travail de ces 9 dernières années ? Les milliards alloués à ces structures de jeunes ont-ils arrivé à bon port ? Ces nombreuses agences ont-elles été efficaces ? En plus de ces interrogations, le mal n’est- il pas plus profond ? En effet, comment attendre de son champ de la bonne récolte si la terre n’a pas été bien travaillée ?Ne devrait-on pas penser à revoir cette formation des jeunes qui est plus théorique que pratique ? Réformer notre système éducatif en l’adaptant aux réalités du marché de l’emploi est pour moi urgent pour résoudre cette épineuse équation de l’emploi des jeunes. Redonner à nos artisans et entreprises la priorité qu’ils méritent dans l’attribution des marchés publics est aussi déterminant dans cette perspective de soigner le cancer du chômage des jeunes.

Agir brutalement pour taire une frustration de jeunes manifestants et agir pour leur donner l’illusion de résoudre leurs problèmes, n’ont jamais été les bonnes solutions car ce serait comme prendre du paracétamol pour calmer un cancer, tôt ou tard tu seras obligé de suivre un traitement sérieux et rigoureux pour avoir des chances de survie.

*Professeur d’Anglais à Kaffrine.

 

28 Whatsapp
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    6:16 - 06/05/2021

    Litige foncier: “De quoi a peur le maire de Malicounda M. Sène pour menacer tous…”, Guy Marius

    Whatsapp
    5:34 - 06/05/2021

    Bébés morts à Linguère: “Diouf Sarr ne peut pas fuir ses responsabilités…”

    Whatsapp
    2:33 - 06/05/2021

    Apologie du terrorisme: Acquitté par la Cour d’appel, le Parquet général ne lâche pas Saër Kébé

    Whatsapp
    2:02 - 06/05/2021

    Conseil des Ministres: Macky réitère son attachement à la protection sociale des travailleurs

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp