Efficacité des investissements : le Sénégal sur la liste des pays les moins avancés de l’Uemoa

Efficacité des investissements : le Sénégal sur la liste des pays les moins avancés de l’Uemoa

«Un premier groupe de pays constitué du Burkina, de la Côte d’Ivoire et du Togo, a un ICOR (indice à partir duquel on calcule l’efficacité des investissements) inférieur à 3. Dans ces pays, l’investissement est relativement plus efficace que dans les pays du deuxième groupe constitué de la Guinée-Bissau, du Bénin, du Mali, du Niger et du Sénégal», a indiqué Issoufou Soumaïla, cadre à la direction des études et de la recherche de la BCEAO, auteur d’une étude sur le sujet.

L’étude concernant la période 2004-2012 et intitulé «efficacité des investissement dans l’Uemoa» se base sur l’indice ICOR (Incremental Capital Output ratio) . Ce dernier est le rapport entre les investissements de l’année T et la variation du produit intérieur brut. Un ICOR élevé correspond à une utilisation inefficace des ressources en capital comparativement à un ICOR faible. Dans les pays africains où les investissements sont les plus efficaces, ou pays de référence, l’ICOR moyen est de 2,8.

L’étude donne au Sénégal un ICOR de 6,4 qui est beaucoup plus que celui des pays de référence. Dans la zone, la guinée Bissau a la moyenne la plus élevée (9,2). Ce qui veut dire que les investissements y sont les moins efficaces. La Côte d’Ivoire a la plus bonne moyenne (2,2). Ainsi, c’est le pays où les investissements sont les plus efficaces.

Les investissements moins efficaces dans les pays de l’Uemoa que dans les pays de même niveau économique

Selon l’expert, la moyenne de l’ICOR dans la zone Uemoa est de 4,6. Ce qui, précise-t-il, est «nettement plus élevé que la moyenne de 2,8 dans les pays de référence» (Ethiopie, Botswana, Ile Maurice, Tanzanie, Ouganda, Rwanda).

Ainsi, les investissements réalisés dans les pays de l’Uemoa sont moins efficaces que ceux d’autres pays africains ayant le même niveau économique, selon l’étude.

Mais, l’expert de la BCEAO indique la voie à suivre pour améliorer l’efficacité des investissements dans l’espace sous régionale. «Les investissements devraient être orientés vers les secteurs porteurs de croissance économique ou ayant des effets d’entraînement rapide sur ces secteurs afin d’améliorer significativement la productivité globale de l’économie», dit-il.

Considérant que «le capital humain affecte positivement l’efficacité des investissements», Issoufou Soumaïla appelle les pays de l’Uemoa a «augmenter leur niveau d’investissement dans l’éducation et la formation professionnelle », pour pouvoir « améliorer quantitativement et qualitativement le capital humains de l’Union»

7 COMMENTAIRES
  • Deug

    Walakhi du nguene xamni yonu yakoute lagnou dieum ak Macky Sall ndare rek lagnouy dieul
    Gouvernement bo xamni wakh reeek t koi wakh gnou teuthiela
    Apr ak gnom tanor dieng dansokho Moustapha niass
    Nagnou deeeeeeeem doyna seul
    Wakh reeeeeeeeek

  • Diop le sud-africain

    bien dit vraiement trop c trop.Que devons nous faire alors pour les chasser du Senegal?.

  • matay

    Vous deux deug diop senegal bouye yakou nalene yakoul nioune talouniouko

    • deug

      @Matay yaw wakho fi dara
      Macky sall ak gouvernement bi yeep khamougnou dara toussss
      Wakh reeeeek ak campagne électorale déguisé mais liguey mom zerooooooooooooooo

  • yes

    Macky mom dara la xamoul loul teuthie opposants yi

  • amina

    wakhoulen ben deug Macky wakham bariwoul

  • PureSenegalais

    Dans un precedant comment j avais eu a souligne le probleme avec c vieux qui sont au tour de macky sall niass tanor djibo… ses imbeciles pensent que ils sont les plus intelligent senegalais.pourquoi ils sont la depuis ans et ne veulent pas deccrocher ils faut les faire quitte dans l instance politique du pays de gre ou de force nous avons des jeunes diplome combien sont t il au pays.

Publiez un commentaire