Déploiement de 153 soldats sénégalais en Guinée-Bissau pour stabiliser le pays après un coup d’État avorté

Un contingent de 153 militaires sénégalais sera déployé en Guinée-Bissau le 18 mai. Cette intervention, sous le commandement du colonel Mamadou Diagne Ndoye, est une réponse de la CEDEAO au coup d’État manqué du 1er février contre le président Umaro Sissoko Emballo. Le contingent inclut six femmes et opèrera principalement en patrouilles conjointes pour sécuriser les civils et des points stratégiques du pays.

Le départ du groupe a été officialisé lors d’une cérémonie où le général Souleymane Kandé, chef d’État-major de l’Armée de terre, a remis le drapeau national au colonel Ndoye. Les Diambars, composés d’un état-major et de sections motorisées, joueront un rôle crucial dans la protection du palais présidentiel et d’autres sites vitaux, assurant ainsi la sécurité nécessaire à la stabilisation de la Guinée-Bissau.

1 COMMENTAIRE
  • Lamine Diop

    Presque 4 mois en réponse à un coup d’état manqué.en Février !

    La CEDEAO c’est bien une blague.
    Comment une institution peut-elle dormir autant à ce point ?

Publiez un commentaire