BRVM-10 183,66 0,36 BRVM-C 190,77 0,04 Dernière mise à jour : Vendredi, 5 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,44

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 30° partly-cloudy-day
Annonces

Défilé du 04 avril à Fatick : les cris de cœurs des enfants pour dire Halte aux rapts

cris de cœurs, Défilé, Fatick, halte aux rapts

La commémoration du 58e anniversaire de la fête de l’indépendance sur le boulevard Macky Sall a été particulièrement marquée par le cri de cœur des enfants contre la violation de leurs droits et contre la recrudescence des enlèvements notée ces derniers temps chez ce groupe vulnérable, a constaté l’APS.

La commémoration de cette fête de l’indépendance sur le boulevard Macky Sall a été donc une occasion pour plusieurs écoles, associations et clubs d’arts martiaux de réitérer leurs préoccupations face à la violation des droits des enfants.

Ils ont exprimé sur des pancartes leur psychose face aux enlèvements, à la montée de l’insécurité et réclamé des autorités étatiques une plus grande protection.

Ces pancartes expressives ont été brandies devant notamment le gouverneur Souleymane Ciss qui présidait le défilé en présence des autorités administratives, politiques et militaires de la région.

Joignant l’utile à l’agréable lors du défilé civil, les “Enfants du Sine” du Centre culturel de Fatick ont, après une prestation accompagnée de pas de danses aux sons des tambours, dit “non à l’enlèvement des enfants” à l’endroit des autorités et du public.

Le même message est revenu sur les pancartes brandies par l’Association “Parole aux enfants” qui en avait inscrit d’autres droits dont notamment celui à une éducation.

Le club de taekwondo de la commune a, au cours de son défilé, fait une mise en scène d’un rapt d’enfant dans une rue, suivi d’une réaction d’intervention rapide d’une technique de combat d’art martial pour sauver cet enfant de ces agresseurs.

Une mise en scène qui, du reste, a été fortement ovationnée par le public.

Dans son adresse au terme du défilé civil militaire et paramilitaire commémorant le 58e anniversaire de la fête de l’indépendance, le gouverneur de la région de Fatick Souleymane Ciss n’a pas manqué de s’exprimer sur ce phénomène d’enlèvement des enfants.

’’En filigrane par rapport à ce défilé vous aurez remarqué avec moi dans les messages des enfants la psychose de l’enlèvement des enfants est apparu de bout en bout”, a-t-il déclaré entouré de ses collègues.

“Comme l’a dit le président de la République, Macky Sall, toutes les mesures seront prises pour que les auteurs des actes infâmes qui menacent même l’avenir de notre pays puissent être appréhendés et réprimés comme cela se doit”, a-t-il assuré.

“Les forces de défense et de sécurité sont mobilisées de manière générale pour éradiquer ce phénomène au Sénégal et au delà éradiquer le grand banditisme qui sévit non seulement au Sénégal mais aussi à travers le monde”, a-t-il ajouté.

“Donc c’est le lieu une fois de plus de saluer l’intervention des forces de défense et de sécurité et pour la réussite de ce défilé”, a encore ajouté le gouverneur de Fatick.

Le thème retenu cette année par les autorités administratives et militaires porte sur la “Contribution des forces de défense et de sécurité à la paix et à la stabilité internationale”

Au total 975 personnels civils et 325 personnels militaires et paramilitaires ont pris part à ce défilé, qualifié de “réussite” par le chef de l’exécutif régional.

APS

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *